Dernières chroniques publiées   


  
                                                    
      



            

          

8 oct. 2018

[Rendez-vous] C'est lundi, que lisez-vous? #22




Coucou tout le monde!
Je vous retrouve en ce lundi pour ce petit rendez-vous qu'on ne présente plus!
En quelques mots, je vous présente ma lecture terminée, ma lecture en cours et ma lecture à venir.



_______________________________________________________________________________

La semaine dernière, j'ai terminé...


Nostradamus, le trésor d'Anna Khazan

Les yeux gris tourterelle de Michel scintillaient d’excitation. Il se mit à chuchoter :


- J’ai appris de la conversation entre mon père et Monsieur le consul de Brueil, qui est passé à la maison hier matin, que la veille il s’était produit un éboulement de pierres du côté nord-ouest de l’enceinte et que cela leur demanderait plusieurs jours afin de rassembler les deniers et d’engager les maçons pour réparer les dégâts. N’est-ce pas un cadeau tombé du ciel ?
Antoine restait impassible, Baptiste hésitait sur le sens à donner aux propos de Michel. 
- Qu’en dites-vous ? 
- Mais qu’est-ce que cela peut nous faire ? s’enquit enfin Baptiste.
- Tu ne vois pas ?
- Non.

- Ventre du pape ! À partir de cette nuit, les astres favoriseraient l’enrichissement et avant-hier il s’est formé une brèche dans le mur de l’enceinte. C’est la Providence qui nous l’envoie ! J’en suis convaincu ! Nous pourrions sortir de la ville par ce trou à la faveur de la nuit et déterrer le trésor par nous-mêmes ! La muraille extérieure est basse et facile à escalader et après, nous n’avons qu’à contourner la ville et à suivre la grand-route


Ce fut une lecture agréable, fort sympathique mais également très courte. Un service presse de l'autrice, autoéditée, Anna Khazan qui m'a gentiment contactée pour découvrir son récit.
Vous pouvez retrouver la chronique de roman juste ici.



_______________________________________________________________________________

Cette semaine, je lis...


Asta de Jon Kalman Stefansson



Reykjavik, au début des années 50. Sigvaldi et Helga décident de nommer leur deuxième fille Ásta, d’après une grande héroïne de la littérature islandaise. Un prénom signifiant – à une lettre près – amour en islandais qui ne peut que porter chance à leur fille… Des années plus tard, Sigvaldi tombe d’une échelle et se remémore toute son existence : il n’a pas été un père à la hauteur, et la vie d’Ásta n’a pas tenu cette promesse de bonheur.
Jón Kalman Stefánsson enjambe les époques et les pays pour nous raconter l’urgence autant que l’impossibilité d’aimer. À travers l’histoire de Sigvaldi et d’Helga puis, une génération plus tard, celle d’Ásta et de Jósef, il nous offre un superbe roman, lyrique et charnel, sur des sentiments plus grands que nous, et des vies qui s’enlisent malgré notre inlassable quête du bonheur.



Je lis ce livre à l'occasion des matchs de la rentrée littéraire oganisés par Rakuten France (anciennement Priceminister), il est un peu long et j'ai envie de me concentrer un maximum sur ma lecture donc je prend mon temps pour découvrir ce roman. D'où mon absence des réseaux sociaux en ce moment! Car, à part vous dire que je suis en train de lire le même livre depuis plusieurs semaines, je n'ai pas grand chose à raconter...







________________________________________________________________________________

La semaine prochaine, je découvre...


Pachacuti, la fin du monde de Didier Callot

Il y a longtemps que notre monde n’avait connu période plus troublée, où les armes prolifèrent dans tous les pays, et où deux chefs d’état trop gâtés se disputent la taille de leurs boutons nucléaires. Qui appuiera dessus le premier ? Peu importe, ce qui devait arriver arrivera, et la prophétie des Incas, Pachacuti, concernant la fin, sous forme d’un gigantesque chaos, d’un quatrième monde, avant l’avènement d’un cinquième, plus pacifique et plus faste, se réalisera-t-elle ? Elle corroborerait en tout cas les légendes, chrétienne d’Armageddon et nordique de Ragnarök, à propos d’une sorte d’Apocalypse. Que peut y faire maintenant Luc, ingénieur atomiste repenti, qui vient de quitter Edith, sa compagne hôtesse de l’air, et qui est réfugié dans un abri antiatomique pendant que celle-ci s’est envolée pour un pays lointain ? La seule chose qui comptera pour lui dorénavant, sera de la retrouver. Mais, sur une planète en grande partie détruite par une guerre nucléaire, y réussira-t-il ? Subsistera-t-il sur cette terre un endroit préservé de la folie des hommes, une sorte de paradis terrestre inviolé par la « civilisation » ?



Je vais pouvoir découvrir une des nouvelles parutions des éditions Marivole avec qui je suis partenaire. J'ai opté pour ce titre "Pachacuti", un roman dystopique, apocalyptique. Des genres que j'ai pas lu depuis un moment et j'ai hâte de découvrir la plume de Didier Callot.




Et vous, que lisez-vous cette semaine?






1 commentaire:

  1. Bonsoir,
    Nostradamus présente plutôt bien et donne envie. Personnellement ne sachant pas trop vers quoi me tourner en ce debut de semaine, je me tourne vers le livre gagné avec ma box "once upon a book", a savoir L'effet Mathilda de Irving Ellia.
    Bonne semaine livresque

    RépondreSupprimer