Dernières chroniques publiées   


  
                                                        
      



            

          

25 sept. 2018

[Chronique] Nostradamus, le trésor d'Anna Khazan

 



 Résumé du livre:



Les yeux gris tourterelle de Michel scintillaient d’excitation. Il se mit à chuchoter : - J’ai appris de la conversation entre mon père et Monsieur le consul de Brueil, qui est passé à la maison hier matin, que la veille il s’était produit un éboulement de pierres du côté nord-ouest de l’enceinte et que cela leur demanderait plusieurs jours afin de rassembler les deniers et d’engager les maçons pour réparer les dégâts. N’est-ce pas un cadeau tombé du ciel ? Antoine restait impassible, Baptiste hésitait sur le sens à donner aux propos de Michel. - Qu’en dites-vous ? - Mais qu’est-ce que cela peut nous faire ? s’enquit enfin Baptiste. - Tu ne vois pas ? - Non. - Ventre du pape ! À partir de cette nuit, les astres favoriseraient l’enrichissement et avant-hier il s’est formé une brèche dans le mur de l’enceinte. C’est la Providence qui nous l’envoie ! J’en suis convaincu ! Nous pourrions sortir de la ville par ce trou à la faveur de la nuit et déterrer le trésor par nous-mêmes ! La muraille extérieure est basse et facile à escalader et après, nous n’avons qu’à contourner la ville et à suivre la grand-route !




Mon avis:


Tout d'abord, un grand merci à l'autrice, Anna Khazan, pour ce service presse.

Encore une jolie découverte dans le panel d'auteurs et autrices autoéditées qui sont, je le rappel, encore trop peu mis en avant.
Ce roman, assez jeunesse de prime abord, renferme tout de même une plume assez soutenue, avec un vocabulaire riche mais c'est très abordable et agréable à parcourir. L'autrice a su me séduire avec son style d'écriture.

Je m'attendais à une lecture fantastique, au vu de son titre et de la 4ème de couverture mais ce n'est pas tout à fait cela. Nous allons suivre un petit bout des tendres années de Michel et sa bande d'amies qui évoluent au 16eS, où l'école est encore enseignée aux garçons, par un prêtre et où les petits nobles de la société essayent de grimper les échelons pour atteindre la grande Noblesse et ainsi se démarquer des travailleurs de la terre et autres petites gens. 

C'est dans ce contexte que Michel, notre personnage principal, essaye de mener sa vie sereinement, entre ses "prémonitions", qui lui apparaissent de temps en temps, ses soucis avec Sébastien, un élève plus âgé qui lui mène la vie dure et son imagination débordante.

L'histoire est intéressante, je me suis beaucoup attachée aux personnages et à leurs aventures et j'ai passé un bon moment en lisant ce livre.  J'ai notamment beaucoup aimé le personnage d'Antoine, ce jeune un peu pataud, timide mais qui se montre être un ami loyal et j'ai apprécié qu'une partie des chapitres lui soit réservé.

Je fus très intriguée (et c'est sans doute pour cela que j'ai eu envie de découvrir ce roman) par le titre: "Nostradamus". On parle très peu des visions de Michel alors que tout l'intérêt de l'histoire (et du titre) repose sur cela. Alors j'espère très fort que la suite est pour bientôt car j'ai très envie de savoir la suite!

Comme je vous l'ai dit plus haut, j'ai passé un bon moment, on ne s'ennui pas, il se passe quand même beaucoup de choses en si peu de pages mine de rien! Le contexte dans lequel se déroule l'histoire est très bien travaillé et je me suis plongée sans peine dans ce récit où se mêlent les thèmes de l'amitié et de la différence.

Le gros point positif de cette lecture, c'est réellement le côté "historique" du récit, avec les différences de classe sociale, les différents métiers, etc. J'ai trouvé cela très intéressant et instructif, même si c'est un roman et que, par définition, c'est une histoire romancée, c'est quelque chose qui moi me plaît beaucoup quand je lis une histoire.

Dans l'ensemble j'ai aimé mais j'attend avec impatience de connaître la suite des aventures de Michel car ce ne sont ici que les prémisses, l'introduction à une histoire qui doit réserver pas mal de surprises et de rebondissements. 



Ma note: 14/20




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire