19 août 2017

[Chronique]- La sélection, tome 5: La couronne de Kiera Cass





Résumé

Il ne doit en rester qu'un.

Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.

Sa mère à l'article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l'amour et du pouvoir, détestée par une partie de l'opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.

Devenir femme, épouse et reine en l'espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l'écouter...


Mon avis


Et voilà, le dernier tome de la saga "La sélection" est paru, lu, et je suis triste de refermer ce dernier volet.
C'est une saga que j'ai beaucoup appréciée, et qui reste une de mes sagas préférées.

Pour en revenir à ce tome 5, j'ai passé un très bon moment lecture! J'ai nettement plus apprécié Eadlyn dans ce tome-ci que dans le précédent. Elle commence à comprendre l'importance de la Sélection et de ses enjeux, elle est plus accessible pour ses prétendants et commence à prendre ses responsabilités en tant que future reine du royaume. Et, accessoirement, son coeur de pierre commence à se fissurer et on découvre, enfin, le côté humain d'Eadlyn...
J'avais un peu d'appréhension à retrouver Eadlyn qui ne m'avait pas trop plu dans le tome précédent, je préférais davantage America, sa mère, qui avait un caractère plus fort et une histoire un peu plus intéressante si je puis dire. Dans ce tome-ci, Eadlyn est remontée dans mon estime, elle se dévoile enfin (c'était pas trop tôt!).

L'univers est toujours aussi addictif et prenant, j'adore la plume et le style de l'auteure! Elle a une écriture fluide, super agréable à lire, je suis toujours aussi conquise et il me tarde de la découvrir dans ses autres romans (notamment "La sirène" qui est dans ma wish list depuis sa sortie).
Malgré que ce soit fort jeunesse, avec pleins de princes et de princesses, il y'a tout de même un petit fond de politique, un jeu de pouvoir, on voit un peu l'envers du décors avec le peuple qui se rebelle, les trahisons, les médias qui s'en mêlent, bref, beaucoup de rebondissements et un tome pas aussi "gnan-gnan" qu'on pourrait le croire au premier abord. C'est un tome un peu moins "romance" que les autres.

Je suis contente, Eadlyn aura au moins choisis mon prétendant préféré! Plus on s'approchait de la fin et plus j'avais des doutes concernant celui qu'elle allait choisir. Surtout que le dénouement se déroule très vite, en quelques pages, il ne restait déjà plus que trois garçons. J'aurais quand même préféré en savoir un peu plus sur les différents personnages masculins, je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher à eux. Surtout que dans ce dernier tome, on est plus préoccupé par l'avis du peuple que par la sélection qui passe du coup au second plan. Ce qui ne fut pas pour me déplaire, loin de là, Maxon restera toujours mon chouchou de cette saga et je ne suis pas sûre que son successeur lui arrive à la cheville (même s'il a beaucoup de potentiel...), cela n'aurait tout de même pas été désagréable de voir un peu plus les prétendants en action qui furent pour le coup, mis de côté, tant par Eadlyn que par l'auteure.

Et pour le coup, je ne vous dirais pas qui était mon prétendant préféré sinon je gâcherais toute l'histoire... bon, au fond de nous, on sait très bien lequel d'entre eux serait le meilleur parti pour Eadlyn, plus les pages défiles et plus ça crève les yeux, même si notre princesse ne s'en rend pas compte tout de suite.

On ne dérogera pas à la règle, j'ai pu encore avoir mon lot d'émotions dans ce cinquième tome, quelques sourires, quelques larmes, glissés par-ci par-là, et à chacun de ces moments je me disais que, lorsque la dernière page serait tournée, je ne retrouverais plus jamais les personnages et l'univers qui me tenaient tant à coeur.  Ce fut un vrai déchirement de devoir refermer le bouquin. Je veux continuer à suivre les aventures d'Eadlyn et sa famille, de savoir si tous les projets mis en oeuvre pour le bien être du peuple vont pouvoir se faire, il y'aurait encore tellement de choses à raconter... on est sûr que c'est le dernier tome? Oui? bon, dommage, je vais aller faire une mini dépression puis je reviendrais quand ça ira mieux... 
Non mais, plus sérieusement, il y'a encore de la matière pour écrire une suite, mais bon, c'est toujours comme ça quand on aime une saga, on en a jamais assez!


Ma note: 17/20


15 août 2017

[Chronique] -Audrey retrouvée de Sophie Kinsella






Résumé


Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. 
Ça, c'était avant. 
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie 
d'un oeil nouveau : celui de la caméra. 
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d'une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde...


Mon avis


Coup de coeur


Ah, quel plaisir de retrouver la plume de Sophie Kinsella! En plus, dans un genre différent de ce qu'elle fait d'habitude. On retrouve toujours son humour, son style assez addictif, qui font que je suis une vrai fan de cette auteure et j'ai vraiment adoré "Audrey retrouvée".
Pour ceux qui ne connaissent pas, Sophie Kinsella est une auteure de "Chick-lit", qui invente toujours des personnages féminins drôles à qui il arrive toujours tout un tas de choses. 
Dans ce roman, il y'a un peu moins de situations rocambolesques et de quiproquos, mais j'ai vraiment retrouvé son style bien particulier et j'ai été agréablement surprise!

J'attendais quand même beaucoup de ce livre, on l'a vu partout lors de sa sortie et j'étais très intriguée de pouvoir découvrir l'auteure dans un univers young adult. ça a très bien marché pour moi. Le point très original et qui fut un gros plus pour le livre, c'est lorsque Audrey film sa famille à leur insu. C'est écrit comme un scénario et les scènes qu'elle arrive à capter son assez comiques et ça nous permet de voir les choses un peu différemment qu'au travers les pensées d'Audrey. C'est vraiment une bonne idée et ça créé un fil rouge tout au long du roman.

L'histoire est originale, on y découvre Audrey une jeune fille qui a eu un traumatisme dans son ancien lycée et qui depuis se cache chez elle, ne regarde plus les gens, ne les touche plus. Elle passe ses journées entre les visites à sa psychologue et le téléachat dans la salle télé. 
J'ai trouvé le personnage d'Audrey très intéressant et très complexe. Elle a également beaucoup d'humour et j'ai apprécié suivre son évolution au fil des pages. Malgré ses idées noires, je lui trouve une joie de vivre et une vision du monde qui m'ont beaucoup touchés.
J'ai également beaucoup aimé le personnage de Linus, un jeune homme qui va tout faire pour aider Audrey, je le trouve très positif et encourageant. La relation qu'ils vont entretenir ensemble est assez touchante et attendrissante. Puis, c'est un peu grâce à lui si Audrey va de mieux en mieux, on peut au moins l'apprécier pour ça!
En fait, j'ai aimé tous les personnages: la mère obsédée par son journal qui applique à la lettre ce qu'ils y conseillent (produits sans gluten, 5 fruits et légumes par jours, les jeux vidéos qui sont nocifs pour les jeunes etc.), le père, soumis à sa femme, qui est un peu le troisième enfant de la famille et enfin Frank, l'accro aux jeux vidéos. Ils ont tous une personnalité bien particulière qui fait qu'ils sont tous intéressants et attachants. Bon, vu comme ça on dirait un peu une famille de foldingues mais c'est justement ce côté déjanté qui rend l'histoire captivante.

Tout au long du bouquin on ne sait jamais réellement ce qui est arrivé à Audrey. On s'imagine, bien sûr, que c'est sûrement en rapport avec le harcèlement scolaire. Le sujet reste un peu au second plan, on ne l'aborde pas réellement mais les insinuations suffisent à nous, lecteurs, et notre imagination fait le reste. En tout cas, les thèmes abordés dans ce livre sont toujours amené avec humour et désinvolture, ce qui fait que le livre est vraiment abordable pour les plus jeunes. C'est un roman plein d'espoir, tant au niveau psychique que dans les relations aux autres, à l'amour etc.

Il y'a pas mal de morales dissimulées un peu partout dans le roman, à propos des rumeurs, de la vie en forme de montagne russe, de l'importance de communiquer etc. Un roman assez feel good je dois dire, qui se lit super vite et qui fini bien donc que peut-on demander de plus? 

Je sais que les thèmes du harcèlement, de la dépression etc ont été maintes fois abordés dans beaucoup de romans ces derniers temps mais ici c'est fait avec humour, en compagnie de personnages déjantés et amené d'une façon original.

Ce fut donc pour moi un coup de coeur, aucun point négatif ne me vient en tête après avoir terminé ma lecture. Il n'y a pas de longueurs, on ne s'ennuie pas, on passe juste un super moment! 


Ma note: 20/20




14 août 2017

Challenge des 4 maisons 2017- Le bilan!



Coucou tout le monde! ça y'est, le challenge des 4 maisons touche à sa fin. Il est temps pour moi de faire les comptes et de vous partager les lectures qui m'ont accompagnées durant ces 15 jours de challenge. Je n'ai quasiment pas lu de livres qui étaient dans ma PAL de départ... 

Pour voir ou revoir, les livres que j'avais prévu de lire pour ce challenge, je vous renvoi vers mon article: PAL pour le challenge des 4 maisons. En même temps, vous pourrez revoir également les différentes catégories ainsi que les points qu'elles rapportent.




Pour commencer, j'ai réussi à lire 7 livres, ce qui rapporte déjà 50 points à ma maison (team Poufsouffle forever!) avec un total de 1843 pages.


Ensuite, voici les livres que j'ai lu, ainsi que les catégories auxquels ils appartiennent et le nombre de point que chaque livre rapporte à Poufsouffle:

      


1) La sélection, tome 5: La couronne de Kiera Cass. 
J'ai classé ce livre dans les catégories "Horcruxes" et "Tom Jedusor".
 Ce livre me rapporte donc 10 points.


2) Devil's lost soul, tome 1 de Kaori Yuki.
J'ai classé ce livre dans les catégories " Hermione, Ron et Harry" ainsi que dans la catégorie "Vif d'Or", ce qui me rapporte 35 points.


3) Miss Pérégrine et les enfants particuliers, tome 1 de Ransom Riggs.
Ce livre me rapporte 25 points en entrant dans la catégorie "Relique de la mort" et dans "Quidditch".


4) L'antichambre des souvenirs, tome 1 de Iman Eyitayo.
J'ai classé ce livre dans la catégorie "J.K Rowling" ainsi que dans la catégorie "Tom Jédusor", il me rapporte donc 10 points.


5) Audrey retrouvée de Sophie Kinsella
Ce livre me rapporte 20 points en entrant dans les catégories "Relique de la mort" et "Harry Potter et l'enfant maudit".

6) City Hunter, tome 1 de Tsukasa Hojo.
En entrant dans les catégories "Vif d'Or" et "Coupe de feu", ce livre me rapporte 35 points.

7) Péplum d'Amélie Nothomb.
Enfin, le dernier livre que j'ai lu, entre dans les catégories "J.K Rowling" et "Porte-au-loin", ce qui me rapporte 15 points.

Je comptabilise donc 150 points grâce aux catégories + les 50 points des 7 livres lus, ce qui fait un total de:

 200 points pour Poufsouffle! 


Ah ah, non mais je me doute bien qu'il y aura des scores beaucoup plus impressionnants que le mien mais je suis déjà très contente d'avoir réussi le challenge, c'était pas gagné...
J'ai passé un chouette moment malgré le temps qui m'aura fait un peu défaut et mon absence quasi totale sur les réseaux sociaux, je vais pouvoir reprendre un rythme de lecture "normal" et être de nouveau plus active sur le blog! D'ailleurs, si tout ce passe comme prévu, on se retrouve demain pour une nouvelle chronique! Bye, bye. 








9 août 2017

[Chronique] L'antichambre des souvenirs, tome 1 de Iman Eyitayo





Résumé:


J’ai toujours pensé qu’en frôlant la mort, je verrais toute ma vie défiler devant moi. Je me suis trompée. En réalité, je me suis retrouvée dans une antichambre en compagnie d’un « guide » qui m’a annoncé que je devrais revivre cinq moments de ma vie avant que mon sort ne soit décidé.

J’ai peur : vais-je survivre ou vais-je sombrer ?
Et si mon avenir dépendait de mon passé, des souvenirs que je dois désormais revivre ? Et si au contraire, ma vie ne tenait qu’à un fil, celui du hasard ?

Je m’appelle Dana, j’ai 32 ans et je joue ma vie.


Mon avis:


Un grand merci aux éditions Plumes Solidaires pour ce service presse, via SimPlement.

Après un accident de la route, Dana se retrouve à l'hôpital, dans le coma.
Son réveil dépendra de sa réussite, ou non, des épreuves qui l'attendent dans "L'antichambre".
Accompagnée de son guide, Gilmel, Dana va revivre certains de ses souvenirs en franchissant plusieurs portes, afin de déterminer si elle doit vivre ou mourir. 

Wahou, je viens tout juste de terminer ma lecture de "L'antichambre des souvenirs" et on peut dire que cela ne m'a pas laissée indifférente.
J'ai trouvé l'histoire bouleversante, touchante, attendrissante. Un récit plein d'espoir, dont la morale est sûrement qu'il faut apprendre à pardonner, à tourner la page pour pouvoir entamer une nouvelle vie. Et ça, Dana va l'apprendre à ses dépens. 
Je n'ai pas pu m'empêcher de penser au roman "Le drôle de Noël de Mr. Scrooge" de Dickens, surtout la partie où il revit son passé, ainsi qu'à tous les témoignages et documentaires sur l'expérience de mort imminente car c'est un sujet qui m'intéresse et qui m'intrigue beaucoup.

On démarre notre lecture sans réellement connaître le personnage principal, Dana, mais, au fil des pages et grâce à ses souvenirs, que l'on découvre en même temps qu'elle, on apprend à la découvrir et, petit à petit, on s'attache à elle. J'ai découvert un personnage avec un lourd passé, je n'ai eu qu'une envie, qu'elle se réveille de son coma pour pouvoir tout recommencer à zéro, ou, du moins, qu'elle se pardonne ses erreurs du passé et qu'elle oublie les personnes malsaines qu'elle a pu rencontrer dans sa jeunesse.

A chaque fois que Dana travers une des portes de l'antichambre, un souvenir émerge. Au début, tout se passe bien, le souvenir semble heureux, voir anodin pour certains, puis tout s’enchaîne, le souvenir qui semblait si confortable se transforme en cauchemar, la pauvre Dana a vécu des choses terribles, et ça m'a beaucoup touché, je n'aurais pas aimé subir tout ce qu'elle a vécu, j'ai eu beaucoup d'empathie pour elle.

Je trouve la façon dont est abordé le sujet du coma très original, et innovant. J'avais hâte à chaque fois que Dana passe une autre porte pour en savoir un peu plus sur elle et sur sa vie. J'avais, au fond de moi, cette petite peur que sa famille la débranche (elle avait décidé dans son testament de ne pas être sous respiration artificielle et de ne pas être un poids pour son mari).

La fin du roman m'a laissée sans voix, tout simplement parce que l'auteure a décidé de nous laisser sur un passage important et que je n'ai pas le tome 2 sous la main pour connaître la suite! Je suis frustrée, j'ai tellement envie de connaître la véritable fin de ce récit! C'est pour vous dire comme j'ai été happée par le roman et il faut que je connaisse le fin mot de cette histoire.

Pour parler de la plume de l'auteure, je l'ai trouvé simple, fluide, elle se lit très facilement, son style est très agréable et la couverture du roman est juste magnifique.

En bref, j'ai passé un très bon moment! Le thème abordé est très intéressant, les pages se tournent toutes seules, Dana est un personnage attachant et émouvant. L'histoire est pleine d'espoir et le style d'écriture de l'auteure est agréable. Je suis très contente d'avoir pu découvrir ce roman.



Ma note: 18/20






8 août 2017

[Chronique] Miss Pérégrine et les enfants particuliers, tome 1 de Ransom Riggs







Résumé


Jacob est un ado comme les autres, excepté qu'il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d'enfants qu'il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu'il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s'accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu'à suivre les dernières instructions qu'a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle...



Mon avis


Nous suivons les aventures de Jacob, qui, pendant toute son enfance,  a écouté les histoires rocambolesques de son grand-père. Petit à petit, Jacob ne croit plus à ces contes de fées qui ont l'air pourtant si réel dans la bouche de son grand-père, qui appui ses histoires de vieilles photos en noir et blanc.
Une nuit, le grand-père de Jacob fait une crise et se retrouve dans la forêt, seul et terrifié.
Quand Jacob le retrouve enfin, il lui laisse un dernier message incompréhensible, parlant d'oiseau, de vieux et de monstres  avant de rendre son dernier souffle.
Jacob devra élucidé ce mystère s'il veut pouvoir retrouver sa santé mentale. Pour ce faire, il va se rendre sur une petite île d'Irlande accompagné de son père et il va découvrir un orphelinat en ruine en plein milieu d'un marais. 
Cette découverte, qui semble anodine, va changer sa vie et les pièces du puzzle vont tout doucement s'imbriquer les unes dans les autres...

Quand j'ai vu la version poche dans une librairie, j'ai tout de suite foncé. J'ai vu ce livre passé partout sur internet, sur la blogo, sur Booktube... il était temps que je me fasse mon propre avis.
Je sais que le film est sorti mais je voulais absolument découvrir le roman avant de pouvoir me plonger dans l'univers de Tim Burton (le réalisateur du film).

Alors, pour commencer, je ne m'attendais pas du tout à ça. L'histoire est originale, j'ai beaucoup aimé l'univers et l'ambiance dégagée par ce livre. 
J'ai eu tout de même un peu de mal au début du bouquin où l'on introduit le personne de Jacob, son quotidien, la relation qu'il entretient avec son grand-père, et c'était un peu lent à se mettre en place. Dans cette première partie il n'y a pas beaucoup d'actions et je ne voyais pas trop où l'auteur voulait en venir. Jusqu'à la mort tragique du grand-père qui fut l'élément déclencheur et de ce fait, l'histoire à pris une tournure plus intéressante et plus captivante.

On se retrouve sur une île, en Irlande, le dépaysement est total. Il y'a très peu d'habitants, quelques pêcheurs et quelques poivrots à l'unique bar du village. Quand Jacob a découvert l'orphelinat où son grand-père a passé son enfance, j'étais toujours aussi paumée, c'est une vieille maison éventrée par les bombes, totalement en ruine et aucune âme qui vive à l'horizon. 
Puis, finalement, tout s'enchaîne, Jacob va découvrir un autre monde, avec des personnages plus impressionnants les uns que les autres: les enfants particuliers. 
Ces enfants qui sont en fait coincés dans une boucle temporel afin qu'ils gardent leur jeunesse et leur univers intact (et pour restés éloignés des "monstres" qui veulent à tout prix les éliminer).

J'ai adoré tous ces enfants, qui ont en réalité la soixantaine pour la plupart, ils ont tous une personnalité bien à eux, avec un don bien particulier. Ces dons qui se révéleront très utiles pour la suite de l'aventure.

Mon personnage préféré est sans doute Millard, le garçon invisible que j'ai trouvé drôle, courageux et qui arrive à user de son don dans toutes les situations difficiles pour venir en aide à ses amis. 
Il y'a également Emma, la fille étincelle, qui accompagnera Jacob dans toutes ses péripéties. Elle n'a pas froid aux yeux et elle porte un lourd passé, en lien avec le grand-père de Jacob. Je l'ai trouvée très touchante et attendrissante, je me suis beaucoup attachée à elle.

Par contre, j'ai trouvé Miss Pérégrine assez en retrait dans l'histoire, elle était là sans être réellement là, sans grand intérêt dans ce premier tome, (mise à part vers la fin du bouquin) c'est dommage car c'est tout de même un personnage important.

Il est vrai que la plume de l'auteur est assez jeunesse, certains passages intéressants auraient pu être mieux exploités (je pense notamment aux quelques scènes de "bagarres" que j'ai trouvé un peu courtes et assez "gentillets", ne vous attendez pas à des effusions de sangs, de personnages en détresses, ça reste vraiment pour un public assez jeune). C'était plaisant à lire, ça c'est sûr, mais j'aurais aimé en savoir plus sur les personnages, comment ils ont découverts leur don par exemple, comment ils ont atterris dans cet orphelinat etc.
 L'histoire allait un peu trop vite en besogne pour moi, on ne s'attarde jamais trop sur une même scène, très peu de descriptions (pourtant, j'aurais aimé plus de détail sur les paysages, où sur l'agencement de l'orphelinat, des petites choses de ce genre).

Et parlons un peu des photos que l'on retrouve dans le livre... Pour le coup, elles ne font pas du tout jeunesse! Je les ai trouvées glauques pour la plupart, très dérangeantes. En plus, l'auteur précise à la fin que les photos sont authentiques, mouai, je reste sceptique quand même... C'est vrai qu'elles apportent un petit plus au bouquin (puis ça nous permet de tourner les pages plus vites aussi, il faut le dire) mais franchement, si je montre ça à un gamin de 12 ans, je suis presque sûre qu'il ferait de beaux cauchemars avec ces illustrations. En plus, ces photos ne rendent pas vraiment hommage aux enfants particuliers. Dans le livre, ils semblent charmants, sympathiques et pleins de vie. Hors, sur les photos, c'est tout le contraire. 

Bref, dans l'ensemble j'ai bien aimé ma lecture. L'histoire est originale et captivante, (surtout la 2ème partie), on s'attache aux personnages malgré le fait qu'on en sache pas beaucoup sur eux et les clichés apportent une ambiance assez spéciale et j'aurais sans doute moins accroché si elles ne figuraient pas dans l'ouvrage. 
Je ne sais pourtant pas si je vais lire le tome 2, sauf si je vois des avis positifs peut être, j'espère juste qu'il y'aura plus d'actions et plus de suspense aussi.
Donc si jamais vous avez lu le tome 2, n'hésitez pas à me dire si je devrais le lire ou non! 


Ma note: 14/20