17 avr. 2018

Ecouter de la musique en lisant: Je vous partage quelques titres!





Coucou tout le monde!

Aujourd'hui, un petit article spécial qui, je l'espère, vous plaira.
Vous le savez peut-être (ou pas), j'aime beaucoup lire en écoutant de la musique et je me suis dis: "pourquoi pas partager quelques morceaux avec mes lecteurs".
Les titres que je vais vous proposer ne sont qu'une esquisse, un exemple. Il s'agit de titres que j'écoute personnellement, ce ne sera donc peut-être pas à votre goût mais si ceux-ci vous plaisent n'hésitez pas à me le dire!

J'ai divisé les chansons en plusieurs catégories selon mes lectures: Romance/Chick-lit, Fantasy/Fantastique, Policier/Thriller et Jeunesse/Young-Adult. Certaines musiques sont des "soundtrack" de films, d'autres sont des sons que j'ai découvert au fil de mes évasions sur Youtube et d'autres encore sont des chansons de groupe et/ou artistes que j'apprécie particulièrement.

Je vous laisser écouter ces quelques musiques, n'hésitez pas à les tester pendant vos lectures et de me partager ce que vous écoutez d'ordinaire.

PS: Je n'ai pas mis tous les genres de lecture, il y'en a beaucoup trop, mais j'ai mis ceux que je lisais le plus.
PPS: Lorsque je n'ai pas la motivation de chercher de nouvelles musiques, je tape simplement "musique classique" ou "musique concentration" dans la barre de recherche Youtube et cela marche tout aussi bien.

Je vous souhaite de bonnes lectures!








12 avr. 2018

[Chronique]- Un palais d'épines et de roses de Sarah J.Maas




Résumé du livre:


En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Mon avis:



Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu de réel coup de cœur pour un roman. 
Malgré un début d'histoire qui, de mon point de vue, traînait un peu en longueur j'ai beaucoup aimé "Un palais d'épines et de roses"!

J'ai remarqué ce roman à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux, notamment à cause de la sortie récente du tome 2 et je me suis laissée tenter par cette réécriture de conte de "La belle et la bête".
Il n'est pas dans mes habitudes de faire le mouton et de me jeter sur un "livre à succès" mais j'étais intriguée et un tout petit peu poussée par le florilège de commentaires positifs vis à vis de ce livre.

J'en attendait donc beaucoup et je pensais être finalement déçue par cette histoire. La première partie du roman où l'on se concentre sur la vie misérable et sans avenir du personnage principal: Feyre. Il ne s'y passait pas grand chose et j'avais pris en grippe la famille de la jeune femme. Puis, arriva l'élément déclencheur qui va rendre toute cette histoire bien intéressante: l'arrivée d'un grand Fae venu enlever Feyre à sa routine et l'emmener au pays des immortels.

Le personnage du grand Fae: Tamlin, m'a tout de suite plu. Un métamorphe fort et courageux devant défendre son territoire d'un mal bien mystérieux. Malgré les réticences et la méfiance de Feyre, Tamlin reste calme, doux et avenant. Il montrera par la suite tout son potentiel et sa personnalité attachante. 
Je n'appréciais pas beaucoup Feyre, je la trouvais pessimiste, bougonne et têtue mais elle va évoluer au fil des pages et se révéler être un personnage haut en couleur! Ce petit bout de femme est une vraie guerrière au grand coeur, elle sait ce qu'elle veut et il est impossible de ne pas s'attacher à elle avec tout ce qu'elle va vivre comme événements marquant tout au long du roman.

Il y'a également deux personnages secondaires qui mériteraient également des honneurs: Lucien et Rhysand. Lucien est le bras droit de Tamlin, un personnage drôle près à tout pour défendre ceux qu'il aime. Il cache un passé difficile et dur. J'aurais été dans la peau de Feyre, j'aurais sans doute succombé à ce personnage excentrique et très sympathique. Mais mon coeur balance également pour Rhysand, un personnage qui apparaîtra bien plus tard dans l'histoire. Bien qu'il fasse parti des "méchants", c'est un personnage qui a beaucoup de potentiel et dont on ne sait finalement pas grand chose mais son caractère mystérieux, un brin sadique cache quelque chose et j'ai hâte de le retrouver dans le tome suivant (et j'espère secrètement un triangle amoureux mais je doute que mes espoirs soient partagés avec les autres lecteurs...)

Concernant l'histoire: il n'y a pas vraiment de similitudes avec l'histoire que l'on connait depuis notre plus tendre enfance mais qu'à cela ne tienne! Si je n'avais pas su qu'il s'agissait d'une réécriture du conte de "La belle et la bête" j'aurais tout de même savouré et adoré ce roman de fantasy bourré d'actions et de rebondissements. Une part de romance qui n'est pas pour me déplaire ajoute un peu de piquant à toute cette aventure. 

Je ne vais pas vous mentir, j'ai lâché une petite larme. Comme si toute la pression accumulée pendant la lecture, tout le temps passé à tourner ces pages, encore et encore, pendant plusieurs jours (voir semaines), ont été récompensés. Le livre fini par une vrai apothéose d'émotions. Je n'ai jamais eu autant envie de lire une suite aussi vite après le premier tome. 
J'ai ressenti tellement d'émotions différentes pendant la lecture de ce livre, c'est une vrai pépite!

J'ai pourtant eu du mal à rentré dans l'histoire, comme j'ai pu vous l'expliqué plus haut et je suis tellement heureuse de ne pas m'être arrêtée à cette première impression. 
J'ai adoré l'évolution de Feyre, voir ses convictions se métamorphoser. Un sentiment très fort entre elle et le lecteur se construit au fil de l'histoire, devoir fermé le livre fut difficile et j'ai qu'une envie: me plonger dans le prochain tome (que je n'ai malheureusement pas dans ma bibliothèque...).

Si ce n'est pas encore fait, je vous conseil vivement de découvrir ce roman. Si vous aimez la romance, la fantasy, la bit-lit, les contes, des personnages avec du caractère et une histoire de dingue, foncez!



Ma note: 20/20

























25 mars 2018

[Chronique]- L’œil de la providence de Robert de Rosa



Genre: Polar

Résumé du livre


Après un meurtre dans une loge maçonnique, les inspecteurs Spinoza et Des Cartes sont chargés de l’enquête. Les deux inspecteurs forment un duo sans pareil. Tandis que l’un, botaniste, aime observer la nature à l’œuvre, l’autre, passionné de physique, vit au milieu des chats qui ont colonisé depuis longtemps son appartement…

Mon avis 


Merci aux éditions "de Borée" pour ce service presse.


Des Cartes et Spinoza: un duo d'inspecteurs détonant et atypique qui apporte un vrai coup de fraîcheur dans ce polar abordant, notamment, les thèmes de la franc-maçonnerie et de la seconde guerre mondiale.
Ces deux personnages principaux sont drôles et attachants, ils ont un réel capital sympathie et je suis un brin déçue que l'on en sache pas un petit peu plus sur eux. 
En lisant la quatrième de couverture, c'est principalement leur description qui m'a donné envie de découvrir ce livre. Ils ont un gros potentiel, qui, pour moi, est un peu sous-exploité, ne fusse que par leur façon de vivre et leur manière très philosophique d'appréhender la criminalité et la vie dans son ensemble. 
C'est assez innovant de retrouver ce genre de personnages dans un roman policier, du moins, dans ceux que je lis! J'ai plutôt pour habitude de rencontrer des personnages brisés, froids, avec un lourd passé et une légère prédisposition à la dépression, ce qui ne semble pas être le cas de nos deux comparses ici présents.

Ce roman initiatique aborde des thèmes qui m'intéressent particulièrement: La franc-maçonnerie et la seconde guerre mondiale, comme j'ai pu déjà le citer plus haut.
Le premier thème est un sujet tout de même fort connu dans l'univers du polar et du thriller (je pense notamment au fameux "Da Vinci Code" de Dan Brown, une référence en la matière). Dans ce roman, j'ai beaucoup aimé être plongée dans cet univers et de découvrir, même si c'est à un niveau assez superficiel, les valeurs et les principes de la franc-maçonnerie qui reste tout de même un univers assez mystérieux et énigmatique pour la novice en la matière que je suis. 
Pour moi, ce thème bien particulier n'est qu'un prétexte pour aborder un thème plus récurrent du roman: la seconde guerre mondiale et plus spécifiquement, la rafle des juifs. 
Une partie du roman est consacrée à un épisode de l'enfance de la victime: Joseph Raminovitch, décédé au cours d'une initiation au culte franc-maçon. Cet épisode est très émouvant et m'a beaucoup plu. C'est, sans aucun doute, mon passage préféré du livre. Il apporte un vrai coup de "peps" dans le récit et c'est une jolie façon d'introduire de nouveaux personnages à l'histoire. Une partie qui est donc intéressante et essentielle pour la suite de l'enquête policière.

Enquête policière que j'ai trouvée un peu simple. ça va vite, très vite. Il n'y a pas de réel suspense, tout s'enchaîne avec aisance, sans embûches. J'a trouvé cela un peu bizarre q'une enquête se déroule aussi facilement et rapidement. Les inspecteurs ne rencontrent pas vraiment d'obstacles, les suspects sont coopératifs, bref: j'ai eu l'impression que l'enquête en elle-même était un peu bâclée ou, du moins, pas assez longue ni surprenante. Cela m'a laissée un peu sur ma faim, je n'ai pas été surprise par le dénouement final malgré de très bons personnages et des sujets intéressants.

Concernant la plume de l'auteur je l'ai trouvée très accessible et agréable à lire. Robert de Rosa nous immerge dans un univers réaliste agrémenté de références connues et authentiques que j'ai beaucoup apprécié retrouver au fil des pages tel que des références à des écrivains, des quartiers ou encore, des événements historiques. D'ailleurs, quelques notes de l'auteur en fin d'ouvrage sont là pour nous apporter des éléments supplémentaires afin de nous éclairer et de nous en apprendre d'avantages sur certains événements dont il fait mention dans l'histoire. C'est un petit bonus mais qui reste très appréciable si l'on souhaite en apprendre davantage sur les sujets très intéressants et passionnant qui composent ce roman.

En bref: des personnages attractifs et assez originaux (surtout en ce qui concerne le duo de choc qu'est Des Cartes et Spinoza), des thèmes qui m'intéressent beaucoup, une histoire sans réels rebondissements mais dont la partie consacrée à la rafle du "Vel d'hiv" rehausse l'ensemble. Une lecture qui fut tout de même plaisante.


Ma note: 15/20  



20 mars 2018

[Chronique]- Le secret de Pembrooke Park de Julie Klassen



Genre: Historique, Romance


Résumé du livre


Jeune femme sensée, Abigail Foster s inquiète pour l'avenir de sa famille depuis qu'ils sont ruinés jusqu'à ce qu'un étrange notaire leur propose d'emménager dans un grand manoir, Pembrooke Park, abandonné depuis dix-huit ans. Son père et elle s'y rendent et sont accueillis par le charmant vicaire, William Chapman, qui leur apprend que, selon des rumeurs, la maison renfermerait un trésor... Aux prises entre de vieux amis et de nouveaux ennemis, Abigail ignore les dangers auxquels elle devra faire face avant de lever le voile sur ces mystères et de trouver l'amour qu'elle recherche depuis toujours...

Mon avis


Je ressors de ma lecture avec un avis assez mitigé...

Déjà, parce que: j'ai mis un siècle à lire ce livre! Pourtant j'avais plaisir à me replonger dans cette histoire à chaque fois que j'ouvrais le bouquin, j'avais vraiment envie de connaître le fin mot du mystère qui planait sur Pembrooke Park. Mais l'histoire traîne en longueurs, ma curiosité s’essoufflait au fil de ma lecture malgré tous les moyens mis en oeuvre par l'autrice pour nous tenir en haleine.

Arrivée à la moitié du livre je me suis dis "si le secret en vaut vraiment le coup alors ce livre est génial", malheureusement, j'ai reniflé le pot aux roses bien avant la fin, l'autrice semble semer des petits indices, ici et là, au fil des pages, du coup, je n'ai pas été réellement surprise par ce si grand secret dont on nous rabâche les oreilles depuis le début.
J'ai donc été un peu déçue par ma lecture: "tout ça pour ça". C'est la phrase qui me restera en tête dés que les dernières pages furent tournées.

Malgré ce sentiment de déception, il faut tout de même dire que l'histoire en elle-même était très intéressante et assez originale. Mêlant romance, histoire, paranormal, enquête, le tout donne à ce livre un petit "je ne sais quoi" qui nous incite à continuer notre lecture.

L'ambiance de ce roman est très addictive, mystérieuse, les descriptions que l'autrice nous propose sont détaillées, tant au niveau du manoir en lui-même (descriptions des pièces, de la décoration) que des personnages (apparence, émotions, passé). Tout est extrêmement bien travaillé pour que le lecteur soit totalement immergé dans cet univers victorien et gothique.

Les personnages principaux sont très intéressants et attachants, (à par Miles ou Duncan que j'ai pas du tout apprécié) d'où ma grande envie de continuer ma lecture chaque soir avant de m'endormir. Ce mystère concernant un certain secret est insoutenable! Mais, il y'a quand même quelques passages qui sont moins intéressants, moins "accrocheurs" qui rend parfois la lecture un peu ennuyeuse par moment.

Heureusement que l'histoire d'amour était tout de même présente, la relation entre Abigail et William est très belle, elle dépasse tout préjugé social, c'est une très jolie leçon pour l'époque à laquelle l'histoire se déroule. Même si la finalité de cette relation est tout de suite devinable, elle n'en reste pas moins très belle et William Chapman est sans doute le personnage que j'ai préféré dans ce livre. (De par ses qualités, ses valeurs, sa façon d'être).

Un peu déçue, certes, mais vous pouvez remarquer qu'il y'a quand même pas mal de points positifs qui sont ressortis après ma lecture.

J'ai passé un moment agréable mais ce n'est pas un roman qui restera dans ma mémoire.


Ma note: 12/20





13 mars 2018

(Chronique)- Rossetti & MacLane, tome 5: Un froid de loup de Jérôme Dumont



Genre: Policier, Thriller


Résumé du livre


Tout commençait si bien pour Gabriel et Amandine, partis prendre du bon temps à Las Vegas…
C’était sans compter l’appel à l’aide de Joana, la recruteuse de Stuff for Fun, suivi de sa disparition !
Embarqués bien malgré eux dans cette nouvelle enquête, Rossetti & MacLane vont, au fil des victimes jonchant leurs recherches, se rapprocher un peu plus de leur amie et découvrir la difficile réalité des communautés autochtones.
Suivez Rossetti & MacLane sur les traces d’un tueur en série dans des investigations qui les emmèneront de Montréal au fin fond de l’Abitibi, dans un froid glacial.
Menée tambour battant, cette aventure lèvera le voile sur le passé trouble de Joana, amenée à renouer, malgré elle, avec son héritage…

Mon avis

Un tout grand merci à l'auteur pour ce service presse.

Quel plaisir de retrouver Gabriel et Amandine dans ce cinquième tome de "Rossetti & Maclane"!

On retrouve nos deux tourtereaux juste après leur mariage, espérant passer une superbe lune de miel dans le Névada, mais c'est sans compter, encore une fois, sur une enquête qui vient, comme à l’accoutumé, ombrager leurs projets. Cette fois-ci, c'est une affaire très spéciale car elle concerne Joana, une employée de "Stuff for fun", l'entreprise de jeux vidéos d'Amandine MacLane...

Joana, qui, dans les tomes précédents, montrait un caractère jovial et décadent, une jeune femme extravertie, sympathique, bref, un personnage féminin que j'aime beaucoup! 
J'avais hâte d'en savoir plus sur elle et en lisant ce tome, je ne fus pas déçue. Dans ce cinquième tome de la saga, on y découvre une autre facette de la pétillante Joana. Une jeune femme meurtrie, qui tente de tirer un trait sur son passé douloureux et qui est prise de panique lorsque de mystérieuses disparitions recommencent. Persuadée qu'il s'agit d'un nouveau coup de son cruel beau-père, Joana se cache, puis décide, finalement, d'affronter cet homme qui aura laissé en elle beaucoup de séquelles. 

J'adore toujours autant suivre les aventures de Gabriel et Amandine, maintenant jeunes mariés, ils forment un si joli couple! Et c'est très drôle de voir leur relation évoluée, de les voir se découvrir encore, c'est tellement "cute", j'ai beaucoup de sympathie pour ces deux personnages.
Leurs personnalités se complètent, ils forment un vrai duo de choc, tant dans leur vie privée que dans la résolution d'une enquête. 

Dans chaque tome, une nouvelle enquête et sur un sujet totalement différent des précédents puisque dans celui-ci on a affaire à un tueur en série qui s'en prend à de jeunes autochtones.
Au travers de cette enquête criminelle, on a la chance d'en apprendre un peu plus sur la situation des autochtones au Canada, leur mode de vie, les réserves etc. J'aime beaucoup apprendre de nouvelles choses grâce à mes lectures et, avec les romans de Jérôme Dumont, j'en ressors toujours avec une flopée d'informations qui donnent toujours envie d'en savoir plus sur le sujet. C'était déjà le cas avec les tomes précédents (le piratage informatique, l'IVG, l'usurpation d'identité etc.)

L'histoire était donc très intéressante à lire, entre-coupée de quelques blagues de Gabriel, on voyage dans le grand froid canadien, j'y découvre des villes qui m'étaient, jusque-là, inconnues au bataillon. 
C'est toujours un vrai dépaysement et j'apprécie découvrir ce pays au travers de ces récits.

Concernant l'enquête en elle-même, je l'ai trouvée très bien ficelée même si, au fil des pages, j'ai commencé à comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire, je ne fut pas réellement surprise de la fin elle est tout de même très bien trouvée et les dernières pages étaient bourrées d'actions, c'était haletant!

Un cinquième tome dans la lignée des précédents, j'ai beaucoup aimé. C'est une saga que je continuerais de découvrir avec beaucoup de plaisir. Il reste tellement de personnages dont on pourrait consacrer des tomes entiers et j'ai hâte de savoir dans quel univers l'auteur nous embarquera par la suite. 

Petit "spoil" pour les intéressés (qui n'en est pas vraiment un puisqu'il suffit de lire les résumés...): le tome 6 semble plus axé sur Martinez, mon petit "chouchou" de la saga et le tome 7 nous emmènera sur un magnifique bateau de croisière... je pense quel'auteur n'a pas fini de nous surprendre, j'ai hâte de me plonger dans la suite des aventures de Maître Gabriel Rossetti et de Madame Amandine MacLane.


Pour ceux et celles qui n'auraient toujours pas lu un roman de cet auteur, sachez que sa plume est très agréable, sans chichis avec, ici et là, quelques expressions québécoises, ses romans se lisent à la vitesse de l'éclair et on passe toujours un agréable moment lecture! 


Ma note: 16/20