13 juin 2018

[Chronique]- Une autre rafle de Philippe Claire




Résumé du livre:


Mai 1941, plusieurs milliers d’hommes sont arrêtés à Paris lors de la rafle du billet vert et transférés aux camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers. Le motif : ils sont juifs et, pour certains, considérés comme étrangers en surnombre dans l’économie nationale. Quelques mois plus tard, quatre cents d’entre eux sont envoyés dans des fermes abandonnées baptisées les Kommandos de Sologne, pour « assécher les marais », dit-on… Les hébergés, nom officiel des prisonniers, tissent des liens parfois étroits avec la population locale. Lorsqu’en juin et juillet 1942 tous ces hommes sont déportés à Auschwitz, quelques-uns parviennent à s’enfuir, notamment avec la complicité de fermiers voisins.

Le récit d’Émile Frajerman, témoin de cette époque, a fait l'objet du documentaire « La terre ne ment pas… », disponible en DVD. Le film reconstitue l’ambiance ambiguë qui régnait alors dans les campagnes solognotes.

Une autre rafle complète le documentaire et propose au lecteur des allers-retours entre les mots et les images, en dévoilant par exemple les coulisses du tournage et les pensées du réalisateur. La générosité et la sensibilité du témoin, les particularités des protagonistes, la brutalité des faits et la rigueur de l'analyse se nourrissent de cette proximité.


Mon avis:


Merci aux éditions CPE pour ce service presse.

J'étais un peu sceptique lorsque j'ai reçu ce livre dans ma boîte aux lettres. Encore un livre sur la seconde guerre mondiale... Je n'ai lu quasiment que ça dans ma dernière année d'école, en cours d'histoire, en complément bien sûr de documentaires, de conférences etc.

Je fut quand même surprise et intriguée car ce livre se concentre sur un événement bien particulier de cette période historique: "La rafle du billet vert et les camps de travail en Sologne". Personnellement, c'est un événement que je ne connaissait pas, dont je n'avais jamais entendu parlé et j'étais donc très contente de pouvoir redécouvrir cette partie de l'histoire sous un autre angle.

Rien que pour ma culture personnelle, j'ai apprécié lire ce livre, pas autant que si cela avait été un "roman" car ici il s'agit plutôt d'une retranscription de témoignage, accompagnée de quelques anecdotes concernant les coulisses du documentaires audiovisuel qui est directement en lien avec ce livre et qui se nomme "La terre ne ment pas", réalisé par l'auteur du livre en question. 

Même si l'auteur affirme qu'il a un peu romancé les faits qui sont relatés dans le livre, je n'ai pas été transportée ni émue aux larmes. C'est tout de même un sujet touchant, qui ne peut pas laisser les gens indifférents lorsque l'on sait l'horreur qu'a été cette guerre mais je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotions lors de ma lecture.
Il y'a tout de même des personnages attachants, sachant en plus que ce sont, pour la plupart, des personnes qui ont réellement existé, on est forcément sensible à ce qu'ils ont pu vivre mais on ne sait pas vraiment ce qu'ils ressentent mis à part le personnage principal et c'est un peu dommage.

J'ai lu ce livre comme on lit un texte pour les cours, en étant tout même contente d'apprendre des choses, c'est toujours quelque chose que j'aime beaucoup dans les livres, mais ce n'est pas une lecture qui restera gravée dans ma mémoire.

Je suis tout de même admirative du travail fourni par l'auteur, j'ai regardé le documentaire "La terre ne ment pas" (disponible sur Youtube si cela intéresse quelqu'un) qui est un complément au livre mais pas nécessaire à la compréhension du fait historique dont on parle dans ces deux supports. Il y'a quelques détails supplémentaires mais ça reprend fortement ce qu'il y'a dans le roman.

Quand j'ai reçu le livre, je l'ai fait traîné un peu dans ma bibliothèque et là, je l'ai lu parce que je "devais" le lire (pas d'obligation mais quand je reçois un service presse quel qu'il soit, je prend quand même le temps de découvrir ce que la maison d'édition à pris la peine de m'envoyer).

C'est assez difficile à décrire comme sentiment, disons que je lisais cela comme un "devoir", un livre imposé en classe, sans réel engouement. 

Pour résumé, (parce-que j'ai l'impression de m'être un peu dispersée dans ma chronique), je suis très contente d'avoir découvert un autre aspect de la seconde guerre mondiale que je ne connaissait pas et pourtant, Dieu sait que j'en ai lu beaucoup des livres sur cette période, et ça me fait toujours plaisir de pouvoir élargir ma culture générale. En revanche, ce n'est pas un livre que j'aurais acheté de moi-même tout simplement car c'est un documentaire et ce n'est pas le genre de lecture qui me fait vraiment envie quand je suis en quête de nouveaux livres à acquérir. 

Pour les passionnés, c'est un livre qui pourrait grandement les intéresser. Mais si vous cherchez une histoire avec de l'action, passez votre chemin.


Ma note: 12/20   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire