19 juin 2018

[Chronique]- Tom au coeur d'or d'Oliva Quetier




Résumé du livre


Timothé vit en Lozère. Sa mère est alcoolique, son père un homme simple et bourru. Il veut devenir artiste peintre. Il met tout en acte pour tout quitter. Mais il est ramené sans cesse à cette mère qu’il s’imagine pouvoir sauver. Timothé vit ses années de lycée dans la peur que sa mère ne sombre dans la dépression. Cependant, ses amitiés et sa passion du dessin le maintiennent debout.
Nous le retrouvons 17 ans plus tard. Il peine à trouver sa place dans le milieu de l’art dont il ne supporte pas les codes. Pourra-t-il faire éditer sa bande dessinée « Tim au coeur d’or » ? Il est marié, vit à Paris avec un enfant. Sa femme consomme beaucoup de drogues et Timothé se retrouve à nouveau confronté à l’addiction. Il comprendra qu’il doit prendre des distances avec la destructivité qui touche ses proches pour pouvoir avancer. Durant les vingt années que traverse le roman, il cherchera à se dégager de cette place assignée par les liens familiaux.



Mon avis



Un grand merci à l'autrice, Olivia Quetier, pour ce service presse.


Ce roman nous propose de découvrir la vie de Tim, un adolescent, à première vue banal, comme il en existe tant, mis à part que Tim n'a pas une vie simple. Tiraillé entre une mère alcoolique et un père inexistant, il tente d'avancer dans la vie comme n'importe qui.
C'est avec beaucoup de difficultés, de doutes et de remords que Timothée verra sa vie évoluée. Sans doute pas comme il l'aurait espéré mais c'est sa vie, celle qu'il a, malgré tout, construite.

Dés le début du roman je me suis beaucoup attachée à Tim. Cet adolescent meurtri, très sensible dont sa douleur à, quelque part, fait écho en moi. L'adolescence est un cape très épineux à franchir, encore plus quand les parents ne sont pas réellement présents pour l'enfants ou ne s'intéressent pas vraiment à ce que l'ado ressent et désir. Tim m'a beaucoup émue, c'est un personnage très complexe avec un énorme bagage émotionnel qui se ressent tout au long de la lecture.

C'est un personnage pour qui j'ai ressenti beaucoup d'empathie, de sympathie et, ce qui me touche par dessus tout, c'est que cette histoire pourrait être réelle et que c'est sans doute le cas pour pas mal de gens. 
Outre ce personnage, dont la personnalité m'a touchée, l'histoire en elle-même est bouleversante. La relation qu'entretient Tim et ses parents est déchirante. Au fil des pages, on se rend bien compte qu'ils s'aiment mais ils ont beaucoup de mal à le dire et à le montrer. 
Tim est totalement fermé au dialogue, il est plongé en lui-même, heureusement qu'il dessine pour pouvoir extérioriser son mal-être.
J'ai trouvé que le personnage de la mère était vraiment très pesant. Elle était toujours là, à chaque moment, comme un poids dont on ne peut se défaire. On découvre petit à petit les secrets qui englobent cette femme et cette famille toute entière. Un secret poignant et dont on ne peut guérir...

Dans cette histoire de vie touchante sont abordés de nombreux thèmes, traités par l'autrice avec cohérence et respect, notamment l'homosexualité, le harcèlement scolaire, la drogue etc.
Ils sont amenés avec finesse tout au long du récit, sans créer de réels débats, sans jugement.

Je regrette juste la séparation brutale, sans transition entre le Tim adolescent et adulte dans le roman. Comme j'étais très attachée à l'adolescent, j'ai eu un peu plus de mal à aborder la deuxième partie du roman mais ce sentiment est passé très vite.

Lorsque Tim devient adulte, il est loin de ses parents, il est marié et a un enfant en bas âge.
On pourrait pensé que son passé difficile est derrière lui mais il en est rien. J'ai d'abord pensé qu'il allait reproduire le même schéma familial qu'il a connu jadis. Mais c'est plutôt l'addiction et l'attachement au passé qui est très présent ici. Sa femme qui se drogue, sa mère qui rechute, son amour d'enfance qui refait surface... la vie n'est pas un long fleuve tranquille et il est difficile de faire table rase de son passé en un claquement de doigt.

Cette deuxième partie du roman était tout aussi touchante et bouleversante que la première. Je n'ai pu empêcher quelques larmes de couler. J'ai été totalement absorbée par ce récit de vie, par l'envie de Tim de s'en sortir et d'être heureux.

J'ai également découvert, à travers cette histoire, la jolie plume d'Olivia Quetier tout en simplicité et en finesse. 


C'est un très beau roman. Pas de rebondissements, d'enquête, de fantastique, juste la vie de Tim, avec ses moments de bonheur et de tourment. Un jeune homme qui tente de remonter à la surface avec son boulet constamment accroché à lui et qui essaye de le ramener dans les profondeurs à chaque étape de sa vie. Un jeune homme courageux, plein d'espoir, qui lutte.


Ma note: 18/20


2 commentaires:

  1. bonsoir, j'ai bien aimé ce livre qui a su me toucher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir! Oui, un livre vraiment très touchant :)

      Supprimer