16 mai 2017

Syndrome O de Bénédicte Vidor-Pierre


Résultat de recherche d'images pour "syndrome o"


Note: 7/10

Nombre de pages: 148p.

éditions: Les éditions abordables

4ème de couverture:


Primatologue, Ben entretient une relation très particulière avec les grands singes qui occupent le zoo où elle travaille.
Malgré son asociabilité, elle est liée à la fêtarde et libertine Châle, et Marie-Céline, un peu cruche mais attachante.
Le quotidien de ces trois femmes s'enracine, au fur et à mesure, au coeur de la frontière entre l'Homme et l'animal qui s'avère de plus en plus trouble.




Mon avis:


Merci beaucoup à l'auteure qui m'a gentiment proposé de découvrir son roman "Syndrome O" dont le résumé et le thème abordé m'ont particulièrement intéressée.

C'est l'histoire de Ben, une jeune femme passionnée par son métier, en contact avec les grands singes depuis qu'elle est enfant. Elle travaille au zoo mais elle donne également des cours à l'université. En dehors de son travail, Ben passe son temps avec ses amies: Châle et Marie-Céline, deux personnages très différents mais complémentaires.
Ses deux complices vont tenter de trouver un homme pour Ben: Jean. Jean qui s'intéresse réellement à elle et à sa passion, mais il est difficile pour Ben de se soustraire à son monde consacré aux primates.

L'auteure à une plume intrigante et parfois même déstabilisante, elle sait jouer avec les mots, les expressions et les métaphores avec grande dextérité.  Le vocabulaire que l'on retrouve dans le roman est assez soutenu, avec beaucoup de références à la science et à la psychologie.
L'auteure s'est très bien documentée et les passages où Ben enseigne à l'Université me donne envie d'en savoir plus sur les primates, sur leur ressemblance avec nous, les hommes, sur leurs capacités etc. Sujets que l'auteure traite avec brio! Elle fait également référence à la religion, à la spiritualité et le personnage de Ben se pose justement beaucoup de questions à propos de tout cela et cela m'a fait également me poser pas mal de questions.

Lorsqu'un roman parle d'animaux, cela me tient toujours à coeur et c'est aussi un peu pour cela que j'ai voulu me plonger dans le roman de Bénédicte Vidor-Pierre.

Concernant la plume de l'auteure, toujours, j'ai trouvé qu'il y'avait parfois de la poésie dans sa manière d'écrire, comme lorsque l'on écrit une chanson ou une pièce de théâtre, c'était très agréable à lire!

C'est d'ailleurs pour tout cela que je qualifierais ce livre d"ovni" car ce mélange entre: une écriture raffinée, des termes parfois compliqués avec toutes ces références psychologiques sur fond d'une histoire d'amitié et d'amour très touchante et émouvante font que ce livre est incomparable aux autres que j'ai pu lire jusqu'à présent. Je l'ai d'ailleurs lu en quelques heures, intriguée par cette histoire hors du commun, de cette femme subjuguée par les primates, au point d'en oublier de vivre.

J'aurais d'ailleurs aimé continuer à suivre la relation qui débutait entre Ben et Jean qui m'avait l'air très prometteuse.

La relation qu'entretient Ben avec les grands singes est tout aussi spéciale que celle qu'elle entretient avec ses amis et en même temps, totalement différente. Avec les singes, Ben se sent libre, se sent vivre et se lâche complètement, alors qu'avec ses amies elle reste un peu en retrait, ne comprenant pas toutes les subtilités de la vie en société, et j'ai trouvé ça très attachant car je me suis un peu retrouvé en elle sur ce point là.

J'ai particulièrement apprécié l'histoire de Milka, une femelle gorille très intelligente et très humaine, j'ai trouvé ce personnage et son histoire très émouvant et attendrissant.

En bref, j'ai passé un très bon moment en compagnie de Ben et de sa passion pour les grands singes. J'ai appris beaucoup de choses et le roman m'a ouvert les yeux sur le fait que l'homme se croit un peu trop le centre du monde et qu'il n'est pas forcément le seul en haut de la pyramide, mais, hélas, je pense qu'il faudra encore longtemps pour que nous ne réagissions plus de manière égocentrique et qu'on ouvre les yeux sur ce qui nous entoure!

Un très beau roman rempli d'amour entre une femme incomprise de ses semblables et ses grands singes incompris des hommes.

Merci encore à l'auteure pour cette belle découverte.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire