8 janv. 2017

Treize raisons de Jay Asher

Résultat de recherche d'images pour "treize raisons"


Note: 7.5/10


Nombre de pages: 284p.


éditions: Albin Michel (collection Wiz)



4ème de couverture:


Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide.
Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie.
D'abbord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah innatendue qui luit dit à l'oreille que la vie est dans les détails.
Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...


Mon avis:


Un beau matin, Clay reçoit un paquet contenant des cassettes audios, lorsqu'il commence à les écouter, c'est le choc. C'est la voix d'Hannah, une camarade de classe qui s'est suicidé l'an passé. Il va enfin savoir pourquoi, et à cause de qui. C'est en se rendant sur les différents lieux dont Hannah parle sur ces cassettes qu'il va se rendre compte de tout ce qu'elle a vécu avant de se suicider...


Ce fut une lecture bouleversante et émouvante.

Ce livre traînait depuis un moment dans ma bibliothèque, la couverture ne me tentait pas, et comme je suis quelqu'un de très émotive je le laissais en attente pour d'autres lectures plus gaies.
Quand j'ai décidé de le lire, je m'attendais à ce que l'histoire soit triste bien sûr, mais ce fut plus que ça. On suit Clay, un jeune homme banal avec sa petite vie banale qui voit sa vie basculer quand il reçoit les fameuses cassettes enregistrées par Hannah. Il l'aimait beaucoup Hannah, en secret. Qu'elle ne fût pas sa surpise en découvrant qu'il faisait partie de "LA liste" des personnes qui auront poussé Hannah a se suicider.

Il y'a deux points de vue dans le livre, celui de Clay, dans le présent, on le suit à travers la ville, on peut savoir ce qu'il pense, comment il vit la disparition de sa camarade, puis nous avont le point de vue d'Hannah, dans le passé, via les cassettes, ces deux points de vue se mélangent, s'alternent, c'est vraiment très bien fait (les passages d'Hannah sont en Italiques pour plus de clarté avec les symboles "lecture", "pause", "rembobiner", comme sur un lecteur de cassettes)

Bon, le style de l'auteur est simple, ça reste un roman jeunesse, mais on est tellement à fond dans l'histoire, on veut nous aussi savoir pourquoi elle s'est suicidée, qu'elles sont les personnes impliqués. Parfois, ce que ces personnes ont faites est anodin, ça peut-être une simple moquerie, une main aux fesses, une rumeur, mais toutes ces petites choses mises bout à bout, ça fait beaucoup a encaisser!

Hannah pourrait être n'importe qui, si vous avez des ados à la maison, vous même étant plus jeune, on peut tous se reconnaître en elle, on a tous vécus des petits moments difficiles à l'école, certains plus que d'autres certes, mais le harcèlement à l'école c'est un sujet d'actualité et un sujet qui me touche.
Il y'a des passages où l'on sent toute la détresse d'Hannah, elle essaye de demander de l'aide à son professeur, elle essaye de relativiser les choses, mais l'idée de la mort reste ancré en elle.

Hannah peut paraître égoïste, mais je la trouve tellement touchante, attachante.
Clay est également très attachant car il passe par tellement de sentiments différents, que l'on ressent également, il passe de l'incompréhension à la colère, de l'espoir à la tristesse, on est embarqués dans un tourbillon d'émotions.

Ce roman est une petite pépite, il m'a fait réfléchir, il m'a fait pleurer, j'ai beaucoup réagi durant ma lecture, il faut dépasser le fait que ce soit un roman jeunesse, le fait qu'on sait d'avance comme cela va se finir, pour pouvoir pleinement apprécier ce livre.

Si vous aimez les histoires tel que "Nos étoiles contraires", "Avant toi" etc, ce livre est dans la même lignée.

2 commentaires:

  1. Un de mes must read de cette année :) un sujet qui me touche énormément

    RépondreSupprimer
  2. Oula, lecture intrigante s'il en est. Je me note ça parce que du coup ça a l'air vraiment très très bon.

    RépondreSupprimer