31 juil. 2016

Néant de Mickaël Parisi

Couverture Néant


Note: 7/10


Nombre de pages: 264 pages (ebook) 


éditions: auto édité


4ème de couverture:


Marlon est un jeune homme aux pensées suicidaires et anarchistes. Afin de quitter ce quotidien et ce monde qui ne lui convient pas, il ne trouve rien de mieux à faire que de rejoindre une organisation secrète lui permettant de se faire passer pour mort auprès de la société. Après avoir assisté à son propre enterrement, Marlon devra effectuer plusieurs tâches pour son organisation afin d'obtenir une somme d'argent suffisante pour recommencer une nouvelle vie ailleurs. Mais tout ne se passera pas comme prévu. Le seul espoir pour Marlon de s'en sortir semble être un détective privé sociopathe, alcoolique, obsédé sexuel et atteint de la maladie de Diogène. Comment Marlon va-t-il pouvoir s'en sortir sans laisser de plumes ? 


Mon avis:


Je tiens à remercier l'auteur de m'avoir fait confiance pour la lecture de son roman, merci encore pour ce partenariat.

Après avoir lu le résumé et avoir été regarder quelques avis sur internet, ce livre m'a beaucoup intrigué, du fait que je ne pense jamais avoir lu un livre tel que celui-ci, c'est tout simplement, pour moi, un OVNI de la littérature!

Je viens tout juste de terminer la dernière page du bouquin, je vous livre donc mon ressenti à chaud: 
j'ai tout de suite été embarqué dans l'histoire, le personnage principal, Marlon, est un gars paumé, qui ne sait plus quoi faire dans ce monde qui l’écœure, qu'il ne comprend plus. C'était super prenant de connaître toutes ses pensées, bien qu'elles soient très noires, car ses dires sur la société nous font réfléchir et réagir. Bien que le personnage nous fasse un peu pitié, j'était parfois un peu triste qu'il ne trouve aucune joie, même minime dans son quotidien et qu'il faille décider de disparaître, de se faire passer pour mort pour se sentir mieux (ou pas...).

L'auteur, ou tout du moins, Marlon nous livre une critique très dur, très pessimiste de notre monde actuel mais le livre est truffé d'humour noir, que j'apprécie beaucoup, et qui rend la lecture plus légère, et qui nous évite la dépression post-lecture après toutes les atrocités que l'on peut voir au fil des pages, mais la plume de l'auteur est agréable, il mêle vocabulaire familier et soutenu, passages tantôt philosophique, tantôt satirique, une plume très intéressant et qui ne m'a pas laissée de marbre! 
 Il faut avoir l'esprit ouvert, surtout sur des passages assez durs (et gore, il faut l'admettre!), ces passages sont nécessaires pour que l'on ouvre les yeux, tout comme Marlon, sur les atrocités qui peuvent se faire en toute discrétion autour de nous, quelque soit notre milieu social, notre religion, notre pays. 

J'ai adoré le personnage de Thomas Grant, détective privé à son compte. Il est "un peu" dérangé mais je l'ai trouvé intéressant, bien construit et très drôle! c'est un personnage assez attachant malgré ses problèmes avec l'alcool et les armes à feux. 

J'ai remarqué pas mal de référence à l'actualité et à des personnages connus ou événements qui se sont déroulés récemment. (petit aparté: à un moment dans le livre, l'auteur décrit un cadavre, qui a été violemment tué, une scène assez effroyable, et bien vous savez quoi? j'ai souri à un moment parce que la description de la personne décédée, par l'auteur m'a fait pensé à Nabilla... petite anecdote pour vous expliquer que l'on retrouve pas mal de références tout au long du roman. PS: désolé si vous êtes fan de cette demoiselle! c'est juste de l'humour...)

Bref, j'ai passé un très bon moment, je suis assez friande des livres noirs, des thrillers, les livres qui nous font réagir, qui sortent du lot. 

Je ne conseil pas ce livre à tout le monde, il faut tout de même avoir le cœur bien accroché parfois, et supporter le langage cru et vulgaire, mais pour les fans de romans noirs, je vous le recommande de toute urgence! ce livre ne peut pas vous laisser indifférent, que vous l'aimiez ou non, il aura eu le mérite de vous avoir fait réfléchir, ou du moins, d'avoir dérangé votre petit quotidien...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire