15 nov. 2013

Le cuisinier de Martin Suter

Note: 6/10

Nombres de pages: 337p.

éditions: Points


4ème de couverture:

Licencié du restaurant où il cuisine, Maravan, jeune réfugié tamoul, lance sa propre entreprise, Love Food. Son principe: servir des dîners aphrodisiaques à domicile. Le succès est immédiat, tous les couples en mal de désir se précipitent chez le maître des préparations moléculaires. Mais jour après jour, ses repas érotiques attirent une faune plus étrange...


Quelques mots sur l'auteur:

Martin Suter est né à Zurich en 1948. Ancien publicitaire, il est journaliste et scénariste. Plusieurs de ses romans dont "Small World" (adapté au cinéma sous le titre de "je n'ai rien oublié", "Lila" et "un ami parfait" sont disponibles en Points.

Mon avis:

Le livre raconte l'histoire d'un jeune réfugié qui a quitter son payer car la guerre éclatait. Il monta son entreprise avec Andrea, une jeune femme qui travaillait avec lui dans le restaurant duquel il fut licencié. On sent que le personnage principal adore cuisiner, c'est sa vie. D'ailleurs, il parle beaucoup des personnes qui lui ont donner envi de devenir cuisiner. L'histoire ne parle pas seulement de cela, elle parle aussi de la guerre qui se déroule dans le pays d'origine de Maravan. Son but principal est d'ailleurs de gagner de l'argent pour l'envoyer à sa famille à l'étranger. C'est donc un mélange de récit entre la cuisine et la réalité de la guerre et des trafiquants d'arme sur un fond de crise budgétaire européenne. J'avoue avoir beaucoup plus préféré les chapitres ou cela parlait de cuisine.
On s'attache à Maravan (moins à Andrea je trouve) car on suit vraiment son histoire à fond: sa passion, sa famille, sa solitude, ses soucis d'argent, la guerre etc. C'est un récit assez prenant malgré que je l'ai lu en plusieurs fois (car au début je n'accrochais pas beaucoup, c'était quand il travaillait encore au restaurant, il explique son quotidien qui est assez répétitif).
Pour résumé: un livre prenant, avec un sujet à premiere vu simplet et érotique (la cuisine) mais qui cache une grande réalité (la guerre et tout ce qui l'entoure) une très bonne lecture.
PS: les recettes du Love Food sont expliquées à la fin du bouquin. Avis à celles qui veulent essayer





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire