15 nov. 2013

Sors de ce corps, William! de David Safier

Note: 8/10

Nombres de pages: 357p.

éditions: Pocket


4ème de couverture:

C'était Roméo et Juliette et patratras: c'est Peines d'amours perdues...
Plaquée par l'homme de sa vie, Rosa est prête à tout pour le récupérer. Au point de croire aux boniments du magicien Prospero, spécialiste des voyages dans le temps et retour d'affection... Mal lui en prend car, sitôt ensorcelée, la jeune femme reprend conscience dans la peau de... William Shakespeare.
Si la vie et l'amour ont un sens, la colocation cérébrale avec le grand Will risque de faire sauter quelques certitudes...

Quelques mots sur l'auteur:

Scénariste renommé et primé, David Safier s'est imposé sur la scène littéraire allemande avec son premier roman, "maudit karma" (2008), qui a été un best-seller dans son pays, tout comme "jésus m'aime" (2009), une réjouissante histoire d'amour, de famille et de tolérance. Dans le même esprit, il publie "sors de ce corps, William! (2010) et, son quatrième roman "sacrée famille!' (2012), Tous ont paru aux Presses de la Cité.

Mon avis:

Alors là, chapeau monsieur Safier, votre livre m'a fait passer du rire aux larmes!  j'ai adoré le thème aborder par le livre (la réincarnation de l'âme), c'est rempli d'humour de toute sorte (ironie, humour noir etc.) et en même temps, ce livre renferme une vrai morale que j'adore!
pour parler plus "technique", le livre est en quelque sorte divisé en deux partie mais qui s'entremêle au fur et à mesure de notre lecture: une partie en écriture "normale" pour la narration de Rosa (l'héroïne du roman) et une partie en italique lorsque c'est William (l'autre héros) qui parle. Ca nous permet de bien distingué la personne qui parle, comme ça, on ne s'emmêle pas les pinceaux.
L'héroïne est un peu comme toute les héroines de chik-lit: énervante et drôle,avec son franc parlé, mais elle changera à la fin du livre...
Je laisse planer le mystère  sur l'intrigue mais je vous assure que ce livre je l'ai dévoré! mélanger la vie d'une femme banale, qui a des complexe, qui vient de se faire larguer, à la vie de Shakespeare... que dire, c'est une excellente idée et ce livre est très réussi.
Je vous rassure, le language de Shakespeare dans ce livre n'a rien à voir avec l'anglais de son temps, on comprend très bien quand il parle.

1 commentaire: