10 nov. 2013

Biographie de la faim d'Amélie Nothomb

Note: 5/10

Nombres de pages: 190p.

éditions:Le livre de poche

4ème de couverture:


L'auteur de Stupeur et tremblements (Grand prix du roman de l'Académie française 1999) et de Métaphysique des tubes fait revivre ses souvenirs d'enfance au Japon et en d'autres lieux où l'a conduite la carrière de son père diplomate.
Au coeur du kaléidoscope: sa faim. Le mystère de la faim, goinfre, joyeuse ou tragique et angoissante, quête perpétuelle d'un accomplissement innaccessible.
Un récit pudique et sincère, qui manie l'humour noir et la provocation.

Mon avis:

Ce livre m'a un petit peu (je dis bien un petit peu) réconcilié avec Amélie Nothomb. J'ai déjà lu quelques livres de cette auteur et je restais à chaque fois fort mitigée à la fin de mes lectures. L'histoire ici est intéressante, l'auteur y parle de ses souvenirs et de son obscession pour la faim et d'autres choses encore (comme son obscession pour l'eau, pour le japon etc.)
La narration est donc à la première personne car ce livre est une autobiographie. 
Je trouve son passé et les souvenirs qu'Amélie Nothomb en garde sont fort étranges. Si je n'avais pas su que ce livre était autobiographique, je ne l'aurais pas cru tout de suite, car, quand elle était enfant, Amélie à quand même fait et pensé de drôles de choses. J'ai souvent été étonné lorsque j'ai lu certains passages du livre.
Mais bon, c'était agréable à lire et on s'attache tout de même à la petite Amélie.  Elle avait déjà ce petit côté "foufou" qu'elle a encore aujourd'hui et qu'elle fait passer dans ses écrits.
Je pense que je lirais encore des livres de Mme Nothomb, car je reste encore mitigée bien que cette lecture m'ai plu. Son prochain roman sur ma liste est "Mercure" j'espère que celui là me fera passer du côté des fans d'Amélie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire