Dernières chroniques publiées   


  
                                                        
      



            

          

18 août 2018

Rentrée littéraire automne 2018- Ma sélection


Coucou tout le monde!
Dans cet article je vous propose de découvre ma sélection de livres pour la rentrée littéraire de cet automne. J'ai choisi 12 titres parmi les 567 ouvrages qui vont sortir courant août/septembre.
Après moult recherches (il y'a quand même beaucoup, beaucoup de livres cette année), j'ai sélectionné mes petits chouchous (enfin, "chouchous", sachant que je ne les ai pas encore lus hein!).

Ce n'est qu'une minuscule sélection parmi la tonne de livres de la rentrée littéraire mais si vous souhaitez vous faire votre propre avis et en découvrir d'avantage il y'a pas mal de sites et d'articles qui regroupent les différents romans (même sur Amazon il y'a une rubrique "rentrée littéraire", on ne peut pas la louper cette rentrée).

Il s'agit donc d'une liste toute personnelle, j'ai passé du temps à lire la plupart des résumés des livres et je n'ai choisi que ceux qui m'ont vraiment tapés dans l’œil.

_________________________________________________________________________________


Ma petite sélection de livres




Le roi chocolat- Thierry Montoriol 

Victor, journaliste, part en Amérique latine en 1910 inaugurer un opéra. Mêlé à la révolution mexicaine et aux trafics d'armes, il trouve refuge auprès des derniers Aztèques. Horrifié par les sauterelles grillées ou iguanes farcis dont on croit l'honorer, il survit à l'aide d'un breuvage miraculeux à base de sucre, de banane et du cacao hérité du dieu Quetzacoatl. De retour à Paris, bravant une malédiction, il joue à l'alchimiste pour réinventer la recette sacrée et la faire découvrir à ses enfants, au voisinage, puis à la France entière, jusqu'aux tranchées de la Grande Guerre. Le Banania est né. Ecrit à partir des carnets de reportage de son inventeur, voici l'histoire vraie d'une aventure à peine croyable qui nous emmène à travers trois continents, deux civilisations et le Paris des Années folles.



Sortira le 22 août 2018 aux éditions Gaïa, 432 pages, 22 euros.






Nous les vivants- Olivier Bleys

Perché dans les Andes à 4 200 mètres d'altitude, le refuge de Maravilla défie la raison. C'est là, au ras du vide, que Jonas, un pilote d'hélicoptère venu ravitailler le gardien, se trouve bloqué par une tempête.

Dans la petite maison cernée par les neiges, il fait la connaissance d'un personnage étrange prénommé Jésus que l'on a chargé de surveiller l'improbable frontière entre l'Argentine et le Chili. Commence alors, dans l'immense solitude des montagnes, une longue randonnée dont le lecteur - et peut-être le narrateur - ne sait plus très bien s'il s'agit de la réalité ou d'un rêve.
Un roman envoûtant par l'auteur de Concerto pour la main morte et de Discours d'un arbre sur la fragilité des hommes.
Sortira le 22 août 2018 aux Editions Albin Michel, 192 pages, 16 euros.



La tête sous l'eau- Olivier Adam
Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l'air perdu. Il m'a pris dans ses bras et s'est mis à pleurer. Un court instant j'ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.


Puis il s'est écarté et j'ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : " On l'a retrouvée. Merde alors. On l'a retrouvée. C'en est fini de ce cauchemar. "
Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n'en avions pas terminé.



Sortira le 23 août 2018 aux Editions Robert Laffont (collection R), 224 pages, 16 euros.





Et j'abattrai l'arrogance des tyrans- Marie-Fleur Albecker
En 1381, la grande peste et la Guerre de Cent ans ont ruiné le royaume d'Angleterre. Quand le roi décide d'augmenter les impôts, les paysans se rebellent. Parmi les héros de cette première révolte occidentale : John Wyclif, précurseur du protestantisme, Wat Tyler, grand chef de guerre, John Ball, prêtre vagabond qui prône l'égalité des hommes en s'inspirant de la Bible. Mais on trouve aussi des femmes, dont Joanna, une Jeanne d'Arc athée, qui n'a pas sa langue dans la poche et rejoint cette aventure en se disant que, puisque l'on parle d'égalité, il serait bon de parler d'égalité homme-femme...

Sortira le 24 août 2018 aux Editions Forges Vulcain, 250 pages, 18 euros.









Asta- Jon Kalman Stefansson 

Reykjavik, au début des années 50. Sigvaldi et Helga décident de nommer leur deuxième fille Ásta, d’après une grande héroïne de la littérature islandaise. Un prénom signifiant – à une lettre près – amouren islandais qui ne peut que porter chance à leur fille… Des années plus tard, Sigvaldi tombe d’une échelle et se remémore toute son existence  : il n’a pas été un père à la hauteur, et la vie d’Ásta n’a pas tenu cette promesse de bonheur.


Jón Kalman Stefánsson enjambe les époques et les pays pour nous raconter l’urgence autant que l’impossibilité d’aimer. À travers l’histoire de Sigvaldi et d’Helga puis, une génération plus tard, celle d’Ásta et de Jósef, il nous offre un superbe roman, lyrique et charnel, sur des sentiments plus grands que nous, et des vies qui s’enlisent malgré notre inlassable quête du bonheur.


Sortira le 29 août 2018 aux Editions Grasset, 496 pages, 23 euros.




Le testament de Dina- Herbjong Wassmo

1890. La fougueuse Dina n'a pas survécu à ses blessures lors de l'incendie de Reinsnes. L'église est bondée le jour de ses funérailles et, face à la foule, sa petite-fille Karna témoigne de sa confession : "«Moi, Dina, j'ai de mes propres mains fait en sorte que le traîneau tombe dans le gouffre et provoque la mort de Jacob Grønelv. J'ai tiré un coup de fusil lapon sur le Russe Léo Zjukovsky et provoqué sa mort. Je me reconnais coupable. Je demande cependant qu'on libère mon corps. Dans la mer.»" Puis Karna se mure dans le silence. Ou comment, vingt ans plus tard, être les héritiers de Dina.


Sortira le 05 septembre aux Editions Gaïa, 432 pages, 24 euros.





Manuel de survie à l'usage des jeunes filles- Mick Kitson


Que font deux gamines en plein hiver dans une des plus sauvages forêts des de leur mère désarmée devant la vie, de Robert le salaud, de la tendresse de la sorcière attirée par l'odeur du feu de bois, mais surtout de son amour extraordinaire pour cette sœur rigolote qui aime les gros mots et faire la course avec les lapins.



Un premier roman passionnant et tendre, qui parle de survie, de réde Highlands, à des kilomètres de la première ville ?


Sal a préparé leur fuite pendant plus d'un an, acheté une boussole, un couteau de chasse et une trousse de premiers secours sur Amazon, étudié le Guide de survie des forces spéciales et fait des recherches sur YouTube. Elle sait construire un abri et allumer un feu, chasser à la carabine. Elle est capable de tout pour protéger Peppa, sa petite sœur.


Dans le silence et la beauté absolue des Highlands, Sal raconte, elle parlemption, et des vertus régénérantes de la nature. Une vraie réussite.

Sortira le 20 août aux Editions Anne-Marie Métailé, 256 pages, 18 euros.





600 heures dans la vie extraordinaire d'Edward Stanton- Craig Lancaster


Edward Stanton, trente-neuf ans, vit seul dans une petite ville tranquille du Montana. Atteint du syndrome d’Asperger et de trouble obsessionnel compulsif, il suit une routine méticuleusement établie : tous les matins, il note l’heure à laquelle il se réveille (7 h 38), refuse de commencer sa séance de thérapie avant l’heure exacte du rendez-vous (10 heures) et, le soir (à 22 heures), il regarde un épisode de Dragnet, série policière des années soixante. Lorsqu’une mère et son fils de neuf ans emménagent en face de chez lui, le quotidien bien réglé d’Edward est bouleversé. En l’espace de 600 heures, il s’ouvre à ses nouveaux voisins et tente de se réconcilier avec son père. Découvrant les joies et les peines de l’amitié, Edward devra décider : est-il prêt à quitter sa vie solitaire pour embrasser le monde ?

Est sorti le 16 août aux Editions Milady, 412 pages, 18.20 euros.





Katie- Christine Wunnicke

Dans le Londres du 19e siècle, le grand public n'a d'yeux que pour les séances de spiritisme des médiums les plus réputés. La plus grande d'entre eux est une jeune Britannique, Florence Cook. Lors de ces séances, Florence est ligotée et enfermée dans une armoire d'où elle parvient à faire apparaître les esprits des chers disparus, dont une jeune femme androgyne, Katie, perdue dans les limbes. Le cas intéresse l'Académie des sciences qui demande au savant Sir William Crookes d'étudier la médium. Ces séances de science-spectacle sont-elles une supercherie ou peut-on établir une percée scientifique et peut-être découvrir un quatrième état de la matière (rayonnante) ? Florence Cook (1856-1904) et William Crookes (1832-1919) ont bel et bien existé, tout comme les recherches scientifiques qu'il a menées

Sortira le 05 septembre aux Editions Actes Sud, 208 pages, 20.50 euros.





Chien-loup- Serge Joncour

L'idée de passer tout l'été coupés du monde angoissait Franck mais enchantait Lise, alors Franck avait accepté, un peu à contrec ur et beaucoup par amour, de louer dans le Lot cette maison absente de toutes les cartes et privée de tout réseau. L'annonce parlait d'un gîte perdu au milieu des collines, de calme et de paix. Mais pas du passé sanglant de cet endroit que personne n'habitait plus et qui avait abrité un dompteur allemand et ses fauves pendant la Première Guerre mondiale. Et pas non plus de ce chien sans collier, chien ou loup, qui s'est imposé au couple dès le premier soir et qui semblait chercher un maître. En arrivant cet été-là, Franck croyait encore que la nature, qu'on avait apprivoisée aussi bien qu'un animal de compagnie, n'avait plus rien de sauvage ; il pensait que les guerres du passé, où les hommes s'entretuaient, avaient cédé la place à des guerres plus insidieuses, moins meurtrières. Ça, c'était en arrivant. 

Sortira le 22 août 2018 aux Editions Flammarion, 480 pages, 21 euros.





La guérilla des animaux- Camille Brunel

Comment un jeune Français baudelairien devient-il fanatique de la cause animale ? C'est le sujet du premier roman de Camille Brunel qui démarre dans la jungle indienne lorsqu'Isaac tire à vue sur des braconniers, assassins d'une tigresse prête à accoucher.

La colère d'Isaac est froide, ses idées argumentées. Un profil idéal aux yeux d'une association internationale qui le transforme en icône mondiale sponsorisée par Hollywood. Bientôt accompagné de Yumiko, son alter-ego féminin, Isaac court faire justice aux quatre coins du globe.


Est sorti le 16 août 2018 aux Editions Alma, 277 pages, 18 euros.







La rose et le bourreau- Patrick Pesnot



Cancale, milieu du xviiie siècle. Orpheline de mère et fille de capitaine, Julienne ne supporte plus sa marâtre. Résolue à changer de vie, elle décide un jour de couper ses cheveux, en le les vêtements de son frère et se fait appeler... Henri.
En route vers Paris, la garçonne vit d’expédients, dort à la belle étoile et se fait connaître de la maréchaussée en laissant pour mort un aubergiste émoustillé par son androgynie... Elle est recueillie par un jeune abbé aussi bon qu’avenant. Arrivée à Paris, à court de ressources, elle cède aux avances d’un sergent recruteur qui l’engage dans l’armée du roi sous le sobriquet de « Sans-Souci ». La voilà engagée dans la campagne de Bohème, à travers Vosges et Forêt-Noire. Bientôt, quarante mille soldats franchissent le Danube et marchent sur Prague. Si Julienne se conduit avec bravoure, pourquoi chacun des hommes dont elle s’éprend – son capitaine, son compagnon de chambrée... – connaît-il un sort funeste ? De retour en France après avoir déserté, elle n’aura d’autre choix que d’assister dans sa tâche « Monsieur de Marseille » – le bourreau. Jusqu’à quand parviendra-t-elle à dissimuler son identité ?


Sortira le 05 septembre 2018 aux Editions Archipel, 336 pages, 20 euros.


1 commentaire: