18 janv. 2018

[Chronique]- Il était une fois la fée Chabada de Lucie Brasseur



Genre: Contemporain

4ème de couverture


Maryline, prostituée la nuit, écrit le jour des contes pour enfants. Un soir, elle est arrêtée par les Mœurs. En garde à vue, une cartomancienne lui prédit « la rencontre qui changera sa vie ». Incarcérée et accusée de meurtre, elle clame pourtant son innocence. Pour rendre supportable la détention, elle se met à écrire le conte Des Poupées Géantes et de la Poussière de Joie. PRÉLUDE : À défaut d’être l’héroïne d’un conte de fées, Maryline était fille de joie. Les paillettes de ses robes n’illuminaient aucun bal féerique, n’aveuglaient aucun prétendant intrépide virevoltant. Accompagnant savamment la cambrure de ses reins, elles se limitaient à aiguiser les rêves lubriques de porcs libidineux abandonnant quelques biftons après s’être persuadés d’avoir été heureux. Cette histoire ne sera donc pas, à proprement parler, un conte de fées. N’y évolueront ni chevalier valeureux, ni sorcières au nez crochu ; pas même de gros dégueulasse s’effaçant sous les traits d’un crapaud coassant au clair des néons blafards d’un motel bon marché. Et pourtant…

Mon avis


Je tiens tout d'abord à remercier l'autrice, Lucie Brasseur, pour ce service presse via le site SimPlement.

Dans ce roman, on rencontre plusieurs genres différents qui, ensembles, forment une histoire étonnante et surprenante.
Entre Polar, conte et histoire de vie, ce livre fut une excellente découverte et j'ai passé un très bon moment en sa compagnie.

L'histoire de Maryline n'est pas simple. Prostituée la nuit, écrivaine le jour, elle oscille chaque jour entre rêves et réalité. 
Après s'être fait arrêtée par les moeurs, Maryline se fait incarcérée sans trop savoir pourquoi. 
C'est enfermée dans sa cellule, entre rendez-vous chez sa psy ou au parloir avec son avocat, que Maryline va écrire l'histoire de la fée Chabada et des poupées géantes. Mais c'est sans compté sur ce mystérieux bénévole et correspondant qui semble tout connaître de son conte en cours d'écriture. Qui est cet inconnu? Pourquoi est-elle enfermée, accusée finalement de plusieurs meurtres, alors qu'elle se sait innocente?

L'histoire est vraiment surprenante, on alterne entre vie réelle et conte de fée, et ce, accompagné de relation épistolaire et d'enquêtes. Le mélange des genres rend vraiment le roman attractif et l'enquête qui tourne autour de Maryline est très bien pensée et amenée. Il y'a un véritable suspense qui s'étend au fil des pages, a aucun moment je ne me suis ennuyée, il n'y a pas de temps mort, pas de longueurs. On a vite fait de dévorer le livre.
Ma partie préférée est sans doute celle de la relation épistolaire que Maryline entretient avec un mystérieux correspondant qui semble en savoir beaucoup à son sujet. 

J'ai été agréablement surprise par la cohésion qu'il y'a entre la partie "conte" et la partie "réalité", la lecture restait fluide et captivante. C'est un roman original et qui sort du lot. La plume de Lucie Brasseur est très agréable, tant dans la partie conte que contemporaine. C'est une plume maîtrisée qui sait où amener le lecteur et je l'ai trouvé également très poétique avec tout ce que cela comporte de métaphores, de tournures de phrases, c'est vraiment une écriture que j'ai appréciée lire

Concernant le personnage de Maryline, je l'ai trouvé intéressant, avec un passé douloureux, des idées et des convictions qui la rende attachante. C'est vraiment un personnage très bien construit, très complexe, que j'ai beaucoup aimé découvrir au fil de ses rendez-vous chez sa psychiatre. 

 Je suis très contente d'avoir pu découvrir cette autrice et cette histoire hors du commun, une histoire touchante, des personnages intrigants qui ont tous un rôle à jouer, des genres que tout oppose mais qui s'attirent irrémédiablement grâce au talent de l'autrice, bref, j'ai apprécié ma lecture! 


Ma note: 16/20

 








1 commentaire: