10 févr. 2016

La dernière Duchesse de Daisy Goodwin

Note: 7.5/10

Nombre de pages: 523 pages.

éditions: Milady 

4ème de couverture:

Cora Cash est belle, pleine d'esprit, et à la tête d'une fortune colossale. Mais sa mère rêve de la seule chose qu'elle ne pourra pas lui acheter: un titre de noblesse. Envoyée de l'autre côté de l'Atlantique, la jeune femme fait forte impression auprès de la bonne société anglaise et trouve un bon parti - un séduisant duc dont la propriété tombe en ruine. Mais la délicieuse Américaine a tôt fait de déchanter: l'univers impitoyable de l'aristocratie regorge de pièges et de trahisons qui risquent fort de provoquer sa chute. Pour y échapper, l'enfant gâtée va devoir se métamorphoser en femme accomplie.

Quelques mots sur l'auteure:

Après une maîtrise d'histoire à l'université de Cambridge, Daisy Goodwin part aux Etats-Unis pour étudier le cinéma à Columbia. De retour en Angleterre, elle produit des émissions télévisées et publie également des chroniques dans le "Sunday Times". Elle préside plusieurs prix littéraires outre-manche. "La dernière Duchesse", son premier roman, connaît déjà un succès retentissant.

Mon avis:

Un très bon livre de romance historique comme je l'ai aime.
On rencontre Cora, le personnage principal, qui est envoyée en Angleterre par sa mère pour qu'elle trouve un homme riche et titré avec qui se marier. Elle va tomber sur le séduisant duc de Wareham qui est également très énigmatique, distant, on ne sait pas vraiment ce qu'il ressent pour Cora et l'histoire ne joue pas en sa faveur, tout le long du récit, cet homme va passé son temps à éviter sa futur femme, à voir une amie en cachette, parfois il lui dit qu'il l'aime, d'autres fois il part plusieurs semaines... je ne savais pas trop comment l'histoire allait se terminée entre eux.
S'ajoute à cela, un petit triangle amoureux vu que Cora laisse en Amérique son ancien petit ami qui va tout faire pour la recupérer, une belle-mère détestable (et la mère n'en parlons pas!) une jolie histoire d'amitié entre Cora et sa gouvernante noire qui elle-même est amoureuse d'un homme blanc etc etc. Ce livre est bourré de détails, de descriptions expliquant très bien l'époque et les coutumes différentes entre les deux continents, pleins de personnages viennent s'ajouter et ils sont tous liés entre eux sans forcément le savoir. Je ne vois aucun bémol au moment ou je rédige cette chronique. C'est vrai que le livre est assez long mais impossible pour moi de le lacher. Il se passe toujours quelque chose d'intéressant! On pourrait dire que c'est le mélange de Jane Austen (pour ses personnages construits et intéressants ainsi que la description de l'époque ou l'on se trouve) et de Downton Abbey, la fameuse série qui fait sensation ces temps-ci (pour sa modernité, et le fait que l'on suivent aussi l'histoire des domestiques et que l'on voit bien comment tout se passait à cette époque).
C'était donc une très bonne lecture pour moi, j'ai adoré la fin, l'évolution du duc par rapport à Cora, en apprendre davantage sur les coutumes, sur l'époque en elle-même et de suivre toutes les intrigues, les complots et la vie à la cours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire