22 juin 2015

Myrta, tome 2: Le secret de l'alliance perdue de Laurence Erwin


Couverture Myrta, tome 2 : Le secret de l'alliance perdue

Note: 6/10

éditions: Au Loup

Nombre de pages: 229 pages.

4ème de couverture:

C'est les vacances et c'est le retour des Higland Games. Mais pourront-ils avoir lieu cette année? à Beaugenval, la ville qui organise tous les ans ces jeux sportifs écossais, les incidents étranges se multiplient. Le château serait-il hanté? Myrta, qui vient de découvrir ses pouvoirs de clairvoyante, va essayer de résoudre ce mystère. Heureusement, Zombinina et Griffou, ses amis fantômes, sont toujours là pour la soutenir quand il s'agit d'affronter les êtres surnaturels: revenants, spectres ou vampires... Clémence, Laura, Rapha et Lucas, ses amis du collège, profitent des vacances pour participer eux aussi à l'organisation de la fête. Dans cette nouvelle aventure, Myrta pourra cette fois encore compter sur eux

Mon avis:

Je tiens tout d'abord à remercier le forum Livraddict et les éditions Au Loup pour ce partenariat.
Dans ce deuxième tome, nous suivons les aventures de Myrta, une jeune adolescente qui voit les fantômes. D'ailleurs, sa plus proche amie, Zombinina est justement un fantôme!
Cette fois-ci, elle va être confrontée à un mystérieux château hanté, à des jeux écossais où l'on lance des troncs d'arbres et des marteaux et à des tremblements de terre inexpliqués.
Pour l'instant, cette saga compte deux tomes. J'ai choisis le tome deux parce qu'on parle de l'écosse et de château, j'adore ça donc je n'ai pas pu résister!

L'objet livre est sympa bien que assez enfantin mais sachez que ce livre est surtout adressé à un publique assez jeune (vers les 10-11 ans) du coup, la couverture devrait leur plaire.
J'aime beaucoup les rabats du livre, on y découvre les images en couleurs des personnages principaux avec une petite description. ça permet de bien ciblés ces personnages et de s'y retrouver dans l'histoire. grâce à ces dessins, on arrive à bien imaginer les personnages dans notre tête.
Au tout début du livre, nous découvrons une carte des villages où se déroule l'action, ce n'était pas indispensable mais c'est sympatique.

Pour parler de l'histoire en elle-même, le thème est très bien trouvé, moi les histoires de revenants, de château hanté, d'enqûetes, ça me bottent!
La plume de l'auteure est très fluide, adaptée à la tranche d'âge auquel le livre est destiné.
Le petit plus de l'histoire selon moi, c'est la bande de copain qui se retrouve, qui enquête ensemble, on a envie de faire partie du groupe, chaque personnage à sa personnalité et il est fort possible que les jeunes qui liront ce livre se retrouvent dans l'un de ses personnages qui sont attachants et "vrais".
Le point négatif, je trouve que les "Highlands Games" qui sont mis en avant dans le résumé passe un peu au second plan. OK, on suit l'organisation de ces jeux mais ensuite, on a quelques lignes à la fin du bouquin pendant les jeux et c'est tout. En gros, tout le long du livre, on suit l'organisation des jeux et quand tout est près, on en parle plus et on y revient à la fin en quelques phrases (5 pages plus ou moins). Mais bon, j'ai quand même aimé retrouvé cette ambiance écossaise et l'histoire qui entoure le château.
un personnage que j'ai vraiment aimé, malgré qu'il n'intervienne pas énormément, c'est le chat fantôme, Griffou. J'adore l'idée qu'il puisse se transformer et que Myrta puisse le toucher. Il est toujours là pour elle, moi qui adore les chats, je l'ai trouvé trop mignon.
Et un personnage dont j'ai été un peu déçue, c'est Lucas. Je vais essayer de ne pas vous spoiler. Disons qu'à un moment de l'histoire, quelque chose de louche se passe avec ce personnage mais on a aucunes réponses à la fin du livre. Est-ce fait exprès? car j'aurais aimer en savoir plus, je le trouve mystérieux et dans ce tome il n'agit pas beaucoup. Peut être connaîtront nous son histoire dans les tomes suivants?

J'ai également été un peu "déçue" ou plutôt "dérangée" par la redondance du réseau social "Facebook dans ce livre. Tout passe par là, comme si Facebook était devenu indispensable aux jeunes. D'ailleurs, je ne pense pas que les jeunes de 10-11 ans soient sur Facebook et le fait de voir que des jeunes dans un livre passent leur vie sur Facebook, pourrait les influencer.

Voilà quelques points que je voulais préciser dans ma chronique, mais ce n'est pas pour cela que je n'ai pas aimé ce roman! ce n'était pas un coup de cœur car un peu trop jeunesse quand même pour moi mais si j'avais des jeunes enfants je leur achèterais sans soucis malgré le fait que Facebook soit omniprésent. Je le trouve vraiment adapté, on sent qu'une petite histoire d'amour se faufile entre deux personnages principaux mais rien ne se passe, tout est soft, les revenants ne font pas vraiment peur, donc c'est vraiment bien pour les jeunes!
 j'ai même été étonnée de la fin de l’enquête, je ne m'attendais pas du tout à ça et ce fut une belle surprise.

J'ai passé un bon moment avec cette petite lecture Ce fut une lecture détente, sans prise de tête, et je le prêterais sans doute à ma sœur qui à 12 ans, elle devrait bien aimé!

Encore merci aux éditions Au Loup, que je ne connaissais pas et qui m'a permis de découvrir une de leur oeuvre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire